La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Libération de Paris

Aller en bas 
AuteurMessage
GONGORA Carmen
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/06/2016

MessageSujet: Libération de Paris   Jeu 1 Nov 2018 - 16:37

Bonsoir,

Travaillant sur la Nueve, j’ai un sujet à soumettre à tous ceux qui voudront bien y répondre, ce forum foisonnant d’experts :

En confrontant divers ouvrages où l’on parle de la Libération de Paris le 24 août 1944, je me trouve devant deux versions :

Celle du capitaine DRONNE :

Après Fresnes, la colonne se faufile à travers l’Hay-les-Roses, Cachan, Arcueil, Kremlin-Bicêtre, Porte d’Italie, puis avenue d’Italie, rue de la Vistule, rue Baudricourt, rue Nationale, rue Esquirol, bd. de l’Hôpital, pont d’Austerlitz, quai de la Rapée, quai Henri IV, quai des Célestins, quai de l’Hôtel de Ville.
Heure d’arrivée : 21h22.
DRONNE charge l’aspirant BACAVE de lancer un message radio annonçant que la mission est remplie, qu’ils sont à l’Hôtel de Ville et qu’ils se sentent bien seuls.

Celle de plusieurs ouvrages et articles consacrés à Amado GRANELL, adjoint de DRONNE :

GRANELL, à bord d’une jeep décapotable, franchit le Pont de Sèvres, les HT le suivent. Arrivés à la place de la Porte d’Italie, la colonne est stoppée par la foule en liesse. GRANELL parvient à s’extirper et prend un autre chemin que DRONNE, avec une section comportant une vingtaine de soldats : Porte d’Italie, rue de la Vistule, rue Baudricourt, place Nationale, rue Nationale, rue Esquirol via la place Pinel, puis Pont d’Austerlitz, quai Henri IV, quai de l’Hôtel de Ville.
Arrivé Place Marcel Sembat, GRANELL envoie un message par radio à l’EM : « Arrivés à Paris, 20,45. Envoyez renforts. ».
Selon GRANELL, les 4 premiers HT arrivés sont : Guadalajara, Teruel, Madrid et Ebro.

Qu’en est-il ?

Bien que n’étant pas spécialiste, j’ai quand même détecté 4 points d’achoppement :

- La place Marcel Sembat : est-ce que la place de l’Hôtel de Ville s’appelait ainsi à ce moment ?
- Arrivée par le Pont de Sèvres : ce pont se situe à l’ouest de Paris, alors que l’arrivée de la colonne se fait par le sud.
- Une section avec une vingtaine d’hommes : c’est à peine l’équipage de 2 HT.
- Selon le propre témoignage du conducteur du HT Madrid, celui-ci n’est pas entré dans Paris le 24, ayant déchenillé.

Merci d'avance pour vos réponses avisées !

Cordialement,
Carmen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent fournier
Langue pendue


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Libération de Paris   Jeu 1 Nov 2018 - 17:09

Bonsoir Carmen,

A ma connaissance tous les engins sont arrivés ensemble devant l'Hôtel de Ville, naturellement, en fonction de leur position dans la colonne cela va de soi.
Toutefois, le GUADALARAJA est parti en avance de la colonne au départ d'Antony et a attendu le reste de la colonne aux portes de Paris, Porte d'Italie pour être exac.

Dans quel document avez-vous lu que Granell est arrivé avec 4 HT à 20h45 devant l'Hôtel de Ville ?

Je vais répondre dans l'ordre à vos 4 questions :

A/ Non, devant l'HdV c'est la Place de l'Hôtel de Ville tout simplement. Vous avez des plans ou google maps qui auraient pu vous aider.
B/ Impossible que des engins de cette colonne soient passés par le Pont de Sèvres, c'était le secteur du GT. L., cela leur aurait fait faire un sacré détour et après pour rejoindre l'Hôtel de Ville les engins seraient passés dans le système défensif allemand, donc impossible.
C/ Non, à bord des HT ils étaient une quinzaine, sauf le HT qui tractait le canon antichar à bord duquel ils étaient moins. Toutefois, n'oublions pas que dans la journée il y a eu des blessés et des tués donc ils étaient moins dans certain HT.
D/ Cela m'étonnerais fort que le MADRID ait dé-chenillé, comment aurait-il rejoint les autres dans le noir et sans connaître le chemin.

Pour l'histoire des 4 HT de Granell arrivés en avance et pour les points B/ & D/ comment faire quand on ne connais pas le chemin ? N'oublions pas que c'est un parisien qui a guidé la colonne vers Paris.

Cordialement
Laurent F.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GONGORA Carmen
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/06/2016

MessageSujet: Re: Libération de Paris   Ven 2 Nov 2018 - 8:40

Bonjour Laurent,

Merci pour réponses, elles ne font que confirmer ce que je pensais. Concernant les renseignements que j'ai exposé, ils sont un résumé de plusieurs sources :

Sources écrites :

- El hombre que liberó Paris, de Rafael TORRES, Ediciones Trmas de hoy, Collection Historia viva, 2007
- Amado Granell, libérateur de Paris, de Cyril GARCIA, Ed. L'Harmattan, 2016 - Il indique l'heure, page 103
- Pour les noms des 4 HT : un article extrait de Par-delà l'Exil et la mort, Les Républicains espagnols en France, Louis STEIN (1981)

Documentaire : un documentaire mis en ligne il y a quelques semaines sur FB. Il est en valencien, mais si on connait l'espagnol et le français, il est facile à suivre. Il retrace la vie d'Amado GRANELL, entre autres intervenants il y a Colette DRONNE, Cyril GARCIA (auteur précité), Evelyn MESQUIDA qui soutient la thèse des deux colonnes entrées dans Paris le 24 août 1944. Lien pour ce film :

https://apuntmedia.es/va/a-la-carta/documentals/amado-granell-el-valencia-que-va-alliberar-paris

L'ensemble de ces sources vient accréditer la thèse d'une occultation du rôle des Espagnols dans la libération de Paris, à commencer par Amado GRANELL, qui est présenté comme celui qui commandait la Nueve ce jour-là. En appui de cette thèse : la photo parue le lendemain dans le journal Libération, où l'on voit GRANELL en compagnie du préfet de Paris, alors que cela aurait dû être DRONNE s'il était arrivé avant GRANELL.

Je reviens sur la place Marcel SEMBAT : j'ai effectivement fait des recherches sur Mappy, qui ont donné pour résultat une place de ce nom à Boulogne Billancourt, ce qui aurait pu être plus cohérent avec l'arrivée par le pont de Sèvres, mais pas avec l'heure d'arrivée à l'Hôtel de Ville. Deux autres communes du sud de Paris ont des places avec ce nom. Je préfère avoir des confirmations, plutôt que d'assener mes affirmations, ce qui permet l'échange d'opinions.

Concernant le Madrid, je ne sais plus où j'ai lu le témoignage de Luis ROYO, qui était le conducteur de ce HT. Il n'est pas entré dans Paris le 24 mais le 25. L'engin a été réparé dans la journée du 24. Luis ROYO confirme lui-même qu'il n'est pas entré dans Paris le 24, contredisant ainsi la version d'Amado GRANELL rapportée par STEIN.

Cordialement,
Carmen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Libération de Paris   Ven 2 Nov 2018 - 9:27

je ne crois pas qu'on puisse dire que le rôle de la Nueve a été occulté, d'ailleurs le lendemain ce sont eux qui assurent la protection de de Gaulle lors du défilé sur les Champs-Elysées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent fournier
Langue pendue


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Libération de Paris   Ven 2 Nov 2018 - 10:47

Bonjour,

Carmen, merci pour ces précisions et OK pour le MADRID, dommage que l'on ne sache pas où il a dé-chenillé. Par contre, pour Granell je reste sur ma position il n'est pas arrivé à 20h45 surtout s'il dit être passé par le Pont de Sèvres !!! Cela fait pas mal de kilomètres de détour et comme je l'ai dit il serait tombé sur le système défensif allemand et je rajoute comment aurait-il fait sans connaître Paris et sa banlieue ???
N'oublions pas que le GT. L. était au pont de Sèvres et Granell et ses HT ne seraient pas passés inaperçus.

Le 26, il n'y a pas que la Nueve qui descend les Champs-Elysées, il y aussi la 10/IIIRMT. Cette descente n'était pas au programme mais effectivement pour protéger De Gaulle et son cortège les HT ont fermé la marche alors que les 4 M3A3 du peloton de protection du GT. L. l'ont ouvert, ces derniers l'ont été sur ordre de de Langlade.

Pour ce qui est de l'occultation de la Nueve il est vrai que d'avoir mis la plaque commémorative quai Henri IV au lieu de la mettre sur la façade de l'Hôtel de Ville, a pour moi, été un geste inapproprié, voir un manque de respect.

Crdlt
Laurent F.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GONGORA Carmen
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/06/2016

MessageSujet: Libération de Paris   Ven 2 Nov 2018 - 12:06

Re-bonjour,

Merci encore à Jean-Yann et Laurent Fournier pour ces précisions.

En fait, je me suis mal exprimée : l'occultation concerne Amado GRANELL, dans les différents groupes FB dédiés à la Nueve les Espagnols reconnaissent bien volontiers que la Nueve a eu beaucoup plus de reconnaissance en France qu'en Espagne.

Comme je l'ai dit, il s'agit pour les auteurs cités de faire ressortir :

- le rôle de GRANELL lors de l'arrivée à l'Hôtel de Ville,
-l'existence de deux colonnes à ce moment.

La photo du lendemain publiée dans le journal Libération parle de BRONNE (sic), mais ne mentionne pas GRANELL. D'autres auteurs, par la suite, reprennent cette théorie, en s'appuyant sur cette photo et un article Fernand ALBARET intitulé "Granell n'avait qu'une ambition : se laver les mains dans le Rhin" publié dans Les Nouvelles du Matin du 25 août 1945, que je ne parviens pas à trouver, dans lequel GRANELL ferait le récit de cette arrivée. Cela devient la norme, la vérité, remettant en question les écrits de DRONNE.

Pour Laurent :

J'ai retrouvé le témoignage de ROYO concernant le HT Madrid. Il dit :

"Lors de la bataille d'Ecouché, un morceau de fer ou d'obus, je ne sais pas, cassa la chaine du HT qui en caoutchouc avec des câbles. Malgré tout, nous pûmes poursuivre jusqu'à Blois, près de Paris. Là, LECLERC m'arrêta. Il me dit : "Comment voulez-vous arriver jusqu'à Paris avec ça ? Réparez-le immédiatement". [...] Je me suis arrêté à la Croix de Berny. [...] Je suis entré [à Paris] le 25, le jour suivant."

Source : La Guerra en singular, Testimonios de combatientes españoles en la Liberación de Francia (1939-1945), d'Antonio AREVALO, Ediciones El Cruce, 2004

Si parmi les fins limiers de ce forum quelqu'un pouvait retrouver l'article des Nouvelles du Matin et me le faire parvenir, je lui serai très reconnaissante !!!

Cordialement,
Carmen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent fournier
Langue pendue


Nombre de messages : 1774
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Libération de Paris   Ven 2 Nov 2018 - 13:49

Re,

je crois qu'il y a une erreur, la 2eDB n'est pas passé par Blois, ce doit être une autre ville. Autre chose je viens de regarder notre tome 1 dans lequel se trouve les trois hypothèses de la "Colonne Dronne" et il s'avère que le HT MADRID n'est pas parti avec cette colonne. En effet le MADRID faisait parti de la 1ère Section de la Nueve et cette dernière était engagée au nettoyage de la Croix de Berny. Les 2e & 3e Sections étaient au centre d'Antony et c'est de là que la colonne Dronne est parti vers Fresnes sans passer par la Croix de Berny où des combats avaient encore lieu.

Crdlt
Laurent F.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1498
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Libération de Paris   Sam 3 Nov 2018 - 13:03

concernant le témoignage de Royo, il existe en vidéo, peut-être dans ce sujet : http://2db.forumactif.com/t3659-disparition-luis-royo-ibaez

ce que vous évoquez est mal traduit : c'est une chenille ("la chaine en caoutchouc avec des câbles") de son half-track, selon son récit, qui était abîmée.

en mode route le HT pouvait être tracté par ses roues avant, train de chenilles débrayé. Donc Royo estimait pouvoir rejoindre Paris sans problème, d'où sa mauvaise humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GONGORA Carmen
Nouveau


Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 23/06/2016

MessageSujet: Libération de Paris   Dim 4 Nov 2018 - 7:30

Bonjour

Merci à Jean-Yann pour ces précisions techniques et à Laurent FOURNIER.

J'avais déjà vu tous ces documents, celui de l'association de Madrid n'est plus visible car ils ont eu des problèmes avec l'hébergeur du site et en ont changé.

Bon wk.

Carmen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libération de Paris   

Revenir en haut Aller en bas
 
Libération de Paris
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» libération de Paris
» Au coeur de la Préfecture de Police : La Libération de Paris
» Libération de Metz, par la 1e demi-brigade (8e,16e,30e BCP)
» bande d'imprimés du comité de libération
» Itinéraire de la 2eme division Leclerc a la libération de Pa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: La Guitoune II-
Sauter vers: