La 2ème Division Blindée de Leclerc
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

 

 Rétaud Charente-Maritime (Breuillet)

Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
Planchon


Nombre de messages : 5232
Age : 75
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Empty
MessageSujet: Rétaud Charente-Maritime (Breuillet)   Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) EmptyMer 16 Sep 2015 - 10:53

décès 12 ème RCA

Mdl                  LIZE                           Lucien                16.04.1945 à Rétaud (17)

sur ce site

Lucien Emile Eugène LIZE

Mort pour la France le 16-04-1945 (Breuillet, 17 - Charente-Maritime (ex Charente-Inférieure), France)

Né(e) le/en 27-03-1922 à Segré (49 - Maine-et-Loire, France)

Carrière
Statut
militaire

Unité
12 e RCA

Mention
Mort pour la France

Cause du décès
tué par éclats d'obus

Sources
Service historique de la Défense, Caen


Cote
AC 21 P 74925

Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) <a href=Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Retaud10" />
Revenir en haut Aller en bas
http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon


Nombre de messages : 5232
Age : 75
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Empty
MessageSujet: Lucien Emile Eugène LIZE   Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) EmptyVen 13 Aoû 2021 - 6:27

...


J’ai une montre et un revolver, BAYO, 1 montre, 1 accordéon et 1 parabellum.
Tout d’un coup, une détonation, une lueur.
Tout le monde plonge. LIZÉ à 4 m. de moi, tourne et s’abat.
Je me précipite avec BAYO, il est sans connaissance, un trou dans le dos et un à chaque aisselle.
Il perd énormément de sang.
Le char demande l’infirmerie et nous attendons impuissants.
Il a déclenché une mine à 3 m. de lui.
Enfin la jeep du toubib arrive à toute allure.
Celui-ci se dégonfle pour faire demi-tour, car la route n'est pas très large; je le bouscule, je prends le volant et tourne la voiture en bolide, pendant que BAYO me guide.

Pendant ce temps, on a mis LIZÉ sur un brancard et on l’emmène.
Le toubib dit que si la transfusion de sang est faite à temps, on pourra peut-être le sauver.
Nous repartons.
Plus rien d’intéressant.
Les tournants sont assez délicats.
Le char de tête pointe son canon et avance doucement, doucement.
Nous en faisons de même dans les fossés.
De temps en temps, un piège saute, mais personne n’est touché.

Nous arrivons à Étaules, 5 kms avant La Tremblade. 100m. avant, nous stoppons.
En principe, il y a des nôtres qui ont dû arriver par un autre côté.
On voit un char juste 100m. après le tournant. Pendant 1 minute, tout le monde observe bien planqué, puis on reconnait les nôtres.
Une jeep avec des marins fonce sur nous.
Tout le monde a un sourire jusqu’aux oreilles et nous sommes tous presque beaux malgré nos 8 jours de barbe, poussière, tâches de sang, etc…

La liaison est faite.
Nous pénétrons alors dans le village, puis chacun prend ses cantonnements.
Mais, un moment après, le Lieutenant vient nous chercher.
Nous repartons faire une liaison avec les F.F.I., avec un Peloton du 1er Escadron.
Nous grimpons sur les chars. Il y a un light  et 2 Sherman. Je suis sur le light, char du chef de Peloton, avec notre Lieutenant et AIUTI.
Un groupe est avec HUGUET, l’autre avec SCHWALM.
Nous faisons du tout terrain et je me cramponne, ça remue drôlement là-dessus.
Des tireurs isolés nous ajustent dans les bois, nous leurs envoyons des rafales de tous les côtés, puis rejoignons les F.F.I. au village de Chassagne.

La mission est terminée, nous rentrons à toute vitesse.
Il fait bon, il est 9 heures du soir.
Tout le monde fait grande toilette, puis après avoir mangé un peu, nous nous couchons.
AIUTI et moi avons trouvé un matelas dans une maison pillée.

Mardi 17 avril 1945 :
Nous nous levons à 8 heures, puis bricolons.
On nous porte un jus excellent.
Le Capitaine est sans doute content de notre travail d’hier Je fais arranger la voiture et nettoyer les armes, puis nous discutons jusqu’à 2 heures du départ pour Aulnay.
Vers 11 heures, l’Adjudant-chef revient nous apprendre ce que nous craignons. LIZÉ est mort en arrivant à l’hôpital.
Nous étions un peu abattus.

....


Source
Revenir en haut Aller en bas
http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon


Nombre de messages : 5232
Age : 75
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Empty
MessageSujet: Peloton Mortiers 12eme RCA   Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) EmptyMer 17 Nov 2021 - 6:50

Reconstitution de l'organigramme du Peloton Mortiers

Commandement :

1er avril 1944 au 11 septembre 1944 : Sous-lieutenant Jean BAILLOUD de MASCLARY, .

20 septembre 1944 au 24 septembre 1944 : Lieutenant Alain de COURSON de la VILLENEUVE,

25 septembre 1944 jusqu'à la fin des hostilités :Aspirant André NOBLE, puis promu Sous-lieutenant le 29/ 01/1945

l’Adjudant Eugène BEVILACQUA, temporairement, du 25/02/1945 au retour du Sous-Lieutenant NOBLE. le 28/03/1945.

Composition du Peloton :

Adjoint : MDL- Chef CAPARROS François,

Maréchaux des Logis : HUGUET André, nommé MDL/Chef le 7/10/1944 - COURIOLLES, muté au B2 le 7/10/1944 - SCHWALM Max

Peloton de 4 Half-tracks : « LA SEINE » « LA LOIRE » « LA GARONNE » « LE RHIN ».: 1 MDL par véhicule.

Voiture de Commandement du Chef de Peloton : Half-track « LE RHIN » avec mortier

Chef de véhicule : Brigadier-chef PLANCHAT André, Chef de véhicule.:

Conducteur : X

Radio : X, puis GIANNI Max muté radio le 4 août 1944, puis MARTIN radio le 11 :09 :1944

+ 1 nouveau arrivé le 28/10/1944 MARSENE

+ "indigènes"

----------

1ère Voiture : Half-track « la Garonne » avec mortier et mitrailleuse : MDL ........

Chef de véhicule : JACQUETY Henry Brigadier, puis Brigadier-chef, puis MDL le 2/02/1945.

Conducteur : SCHUMANN conducteur. Nommé 1ère Classe le 7/10/1944, puis Brigadier le 2/02/1945

Radio : GIANNI Marc, ( et servant la mitrailleuse),remplacé par FORENZI le 4 août 1944.

Pointeur mortier : BAYONNAS devient pointeur le 5/10/1944

.

----------

2ème Voiture Half-track « LA SEINE », avec mortier et mitrailleuse de 30, puis de 50 : MDL COURIOLLES

Chef de véhicule : Brigadier-chef DOUCHTÉ,

Conducteur : ANTONI René. Passe à la 3ème voiture le 5/10/1944,

Radio : MARTIN, (servant aussi la mitrailleuse), puis passe radio voiture 1.

BILA nommé Brigadier le 10/12/1944

----------

3ème Voiture : Half-track « LA LOIRE » avec mortier et mitrailleuse : MDL SCHWALM

Chef de voiture : Brigadier-chef, puis MDL le 7/10/1944 LIZÉ Lucien, Puis ANTONI René, Brigadier, puis Brigadier/Chef

Conducteur : BAYONNAS (dit BAYO), Passe à la 2ème voiture le 5/10/1944, nommé Brigadier le 7/10/1944, nommé Brigadier-chef le 16/05/45 et passe au PC du Capitaine. Puis ANTONI le 5/10/1944, qui est nommé Brigadier le 10/12/1944, puis Brigadier/chef le 16/05/1945, puis devient Chef de voiture.

Radio: BOURRETTE Guy, 1ère Classe, ( servant la mitrailleuse )

Pointeur : ANDREWS André pointeur.

BILA Pierre

AUITI

Plus "indigènes" : ZEMMA



+ nouveaux arrivés le 28/10/1944, dont nous ignorons le véhicule dans lequel ils étaient : STRINGA BALLANT , Jean MAHISTRE

de même pour "les indigènes" ; Abderrahman DEDDOUCHE , ABLES, BALLOUL, OZEDOUCHE, REDACHE, KHELLIL

Armement :

Collectif : 3 mortiers - 3 Mitrailleuses de 30 US et 3 mitrailleuses de 50 US

Individuel : Mitraillettes anglaises avec 14 chargeurs de 30 cartouches pour les conducteurs, puis carabine. Fusils pour les autres membres de l’équipage.

Véhicules :

1 Jeep et 4 Half-tracks avec treuil

Tenue :

Habillement américain

Missions :

appui du P.C. - Liaison entre le PC et les Commandants d’Escadrons pour transmission des ordres.

Commentaires : Les J.M.O.du Régiment évoquent rarement ce Peloton Mortiers.Ce Journal permet d'en tirer les renseignements ci-dessus.



Tués et blessés du Peloton Mortiers :

Tués :



BAILLOUD de MASCLARY Jean S/Lieutenant le 11.09.1944 à Prez-sous-Lafauche (52) par balle de mitrailleuse dans la poitrine.

LIZÉ Lucien Maréchal des Logis le 16.04.1945 à Rétaud (17) par éclats de mines


Source
Revenir en haut Aller en bas
http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé





Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Empty
MessageSujet: Re: Rétaud Charente-Maritime (Breuillet)   Rétaud Charente-Maritime (Breuillet) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rétaud Charente-Maritime (Breuillet)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breuillet Charente-Maritime
» Tonnay-Charente Charente-Maritime
» Le Gua Charente-maritime
» Matha Charente-Maritime
» Cozes Charente-Maritime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: