La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   16/10/2012, 08:42

BORNE DU SERMENT DE KOUFRA Km 277: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN (Sarthe)

Position sur Google Maps.


La borne "baptisée" à Utah beach le 1° août 2010 lors des cérémonies du débarquement, avant d'être envoyée à Mézières sur Ponthouin.

Cette borne a été inaugurée le 10 août 2010, jour anniversaire des combats de 1944.
Cette commune, qui se nommait en 1944 Mézières sous Ballon, fut la première de France métropolitaine a être libérée en combats par la 2ème DB. Vous trouverez un récit de ces combats dans les réponses ci-dessous.

Notez ce reportage photos.
L'excellent site Normandie 44 la mémoire présente les monuments de cette commune.
Quelques photos des commémorations de 2012.


Fils de discussion connexes sur le forum:

- VOIE DE LA 2ème DB & BORNES DU SERMENT DE KOUFRA (INDEX)

- INDEX CARTOGRAPHIQUE DES COMMUNES LIÉES À LA 2ème DB

VOS CONTRIBUTIONS (témoignages & photos de la cérémonie) SONT ATTENDUES!


Dernière édition par Jean PFLIEGER le 13/1/2014, 06:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Photos de l'inauguration   16/10/2012, 08:48

La commune a fait parvenir aimablement ces photos de la cérémonie d'inauguration. Qu'elle en soit remerciée!


© Commune de Mézières sur Ponthouin


© Commune de Mézières sur Ponthouin


© Commune de Mézières sur Ponthouin


Photo prise lors de l'inauguration en 2010 avec les familles des soldats morts en combats à Mézières:



© Jacques HERMANGE

De gauche à droite sur la Photo;
Mr Marcel Lallouet: 1er maire-adjoint de Mézières sur Ponthouin,
Mr Guy De Valence: adjoint de l'aide de camp du général Leclerc,
Mr Jean Dutendas: président de la 2ème DB Sarthe et Indre et Loire,
Mmes Vallée, Wosniak et Choquet: sœur de René Viraize (char Le Labourd) Tué au Sablon,
Mr Bernard d'Arcangues: frère de Benoist d'Arcangues (char Le Navarre) tué au Tertre de Grippe,
Mr Robert Drouin: ancien 1er maire –adjoint (a vécu les combats de Mézières),
Mme Guimard: amie proche Michel Zagrodski (char Le Bordelais) tué au Sablon,
Mr Michel Leclerc de Hautecloque, fils du général Leclerc,
Mr René Malinge: ancien de la 2ème DB.

NOTE SUR LE CHAR:

Ce char commémore à lui seul les chars touchés ici dont il porte les noms.
On peut lire l'historique de ce monument sur le site de la Fondation Leclerc.

VOIR PLUS BAS DES PHOTOS DU NOUVEL EMPLACEMENT DE LA BORNE



Dernière édition par Jean PFLIEGER le 13/1/2014, 06:49, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: 1° récit des combats   16/10/2012, 08:53





Voici un premier récit des combats envoyé par la Commune:

La commune de Mézières sur Ponthouin est la première localité de France métropolitaine  que la Division Leclerc libère en combattant. Sur l’axe D, le sous- groupement Minjonnet aborde Mézières sur Ponthouin en venant de Courceboeufs. Le 12° RCA ouvre la route et butte violemment sur le système de défense allemand puissant et efficace au lieu-dit “le Sablon” sur la route menant de Ballon à Bonnétable, mis en place tôt en cette matinée. Il est à peine 9 heures. Rapidement, le Sherman “Bordelais” est touché et détruit,  suivi de “Armagnac”. Face aux Mark IV de la 9° Panzer les blindages ne résistent pas. La surprise est totale pour les hommes de Leclerc, qui étaient habitués aux campagnes d’Afrique, et qui découvrent brutalement le bocage sarthois. Le Général Massu lors d’une de ces visites sur les lieux soulignera “Dans un tel maquis de haies, c’est l’artillerie qui était efficace en cas d’accrochage, mais pas les gros culs, surtout pas eux. Ce fut un phénomène d’adaptation nécessaire. Il fallait çà pour se remettre en ligne. Malheureusement des gars ont payé cher ce premier contact”.

Jusqu’à 11 heures plus de 400 obus seront tirés sur nos troupes par les allemands, avant que les troupes du Commandant Massu ne tentent de prendre l’ennemi à revers. Ainsi l’équipage du “Navarre” se lance en direction de Bonnétable pour tenter de contourner l’embuscade allemande. Après une courte chevauchée, le “Navarre” est arrêté de plein fouet par un canon anti-char au lieu-dit “le Tertre de Grippe” en direction de Courcemont. Faisant de même sur la gauche, les chars “Entre deux Mers”, “Guyenne” et “Aquitaine” seront les cibles de la 9° Panzer. il faut noter aussi , la perte de personnel et du char “Labourd” et du half-track “Orion” lors du bombardement par l’aviation US. Nos troupes n’avaient pas encore en dotation de panneaux de balisage.

Pendant ce combat, le commandant Massu reçoit l’ordre de contourner les lieux de combats. Avec un détachement 1/12° RCA, il se dirige vers le lieu-dit “l‘espérance” à l’ouest du village en fin de matinée. Arrivé en bordure du carrefour, un violent combat s’engage. Les troupes allemandes sont retranchées sur ce point stratégique au passage de la rivière “l’Orne saosnoise” avec des canons anti-chars dans les haies, tireurs délite dans les arbres et les fantassins embusqués sur les rives. Les pertes au fil du temps sont sévères: le char léger du 12° RCA et deux autres sont endommagés. Le “Cotentin” brûle, touché par un lance-flamme allemand. L’issue du combat est un moment incertain.

Pendant ce temps les 6° et 7° Cies du 2/RMT contournent l’objectif et se présentent au hameau de Ponthouin à revers sur l’ennemi. La 6° compagnie du RMT, sous les ordres du capitaine Langlois de Bazillac mène l’attaque. Il faut l’audace et le courage de l’adjudant-chef Quentin, qui commande les half-tracks de la compagnie pour donner l’avantage aux hommes du Régiment de Marche du Tchad. Les mitrailleuses de 50 prennent la route en enfilade, empêchant les allemands de se regrouper et de contre-attaquer. A l’issue du combat, les troupes allemandes ont perdu 3 officiers et 22 sous-officiers et soldats tués, 40 blessés et 60 prisonniers. Ont été détruits côté Français : un blindé léger M3A3, deux véhicules de transport. Un véhicule de commandement et deux voitures de liaison ont aussi été capturés.

Les pertes : 
Cette journée sera douloureuse dans les cœurs de la 2° DB, pour ces premiers combats de libération sur le sol de France. 22 morts seront recensés à Mézières sur Ponthouin. Combien d’autres parmi les blessés qui furent évacués notamment vers l’hôpital US d’Yvré l’Évêque?  A l’issue de ce combat le 4° escadron du 12° RCA a perdu les chars “Bordelais”, “Armagnac”, “Navarre”, “Labourd” ainsi que le half-track “Orion”. Les chars “Aquitaine”, “Guyenne” et “Entre-Deux Mers” ont été endommagés mais réparables.

Ont été tués: Lieutenant ZAGRODZKI Michel “Bordelais” 4° Esc. 12° RCA, 1° Cl. DIONNET Gabriel , 1° Cl. CLEMENT Jules,  Mdl COMBALIE Aurélien “Armagnac” , Mdl LABORDE Alexis “Labourd”  1° Cl. COURTY Roland, 1° Cl. BOURMONVILLE André,1° Cl VIRAIZE René, Lieutenant D’ARCANGUES Benoît “Navarre”, 1° Cl PONTNEAU Bernard, 1° Cl BAYONNA Henri, 1° Cl BORDES Casimir “Orion” , Soldat DJILLALI Ben Lahcen mitrailleur 7° Cie 2/RMT, Soldat MOHAMED Ben Allal, (photo carré militaire et musulman Mézières sur Ponthouin), Brg CAILLAT-GRENIER Etienne, Mdl. RIBES (Meurt à la suite des blessures en Angleterre).

A “la Saunerie”, le 2/RMT a perdu : Adjt/Chef QUANTIN René 6° Cie - Il sera fait Compagnon de la Libération. Sgt TOURNELLEC Henri, Sgt STURM François, Caporal CHAMONT Gabriel, 1° Cl CORMIER Louis, 1° Cl BARBOUX Robert, 1° Cl DAMANI Rabah, 1° Cl BERRACHID Chérif.
Il faut ajouter 15 blessés ou brûlés au 12° RCA et 20 blessés au Régiment de Marche du Tchad.






Voici un premier récit des combats envoyé par la Commune:

La commune de Mézières sur Ponthouin est la première localité de France métropolitaine  que la Division Leclerc libère en combattant. Sur l’axe D, le sous- groupement Minjonnet aborde Mézières sur Ponthouin en venant de Courceboeufs. Le 12° RCA ouvre la route et butte violemment sur le système de défense allemand puissant et efficace au lieu-dit “le Sablon” sur la route menant de Ballon à Bonnétable, mis en place tôt en cette matinée. Il est à peine 9 heures. Rapidement, le Sherman “Bordelais” est touché et détruit,  suivi de “Armagnac”. Face aux Mark IV de la 9° Panzer les blindages ne résistent pas. La surprise est totale pour les hommes de Leclerc, qui étaient habitués aux campagnes d’Afrique, et qui découvrent brutalement le bocage sarthois. Le Général Massu lors d’une de ces visites sur les lieux soulignera “Dans un tel maquis de haies, c’est l’artillerie qui était efficace en cas d’accrochage, mais pas les gros culs, surtout pas eux. Ce fut un phénomène d’adaptation nécessaire. Il fallait çà pour se remettre en ligne. Malheureusement des gars ont payé cher ce premier contact”.

Jusqu’à 11 heures plus de 400 obus seront tirés sur nos troupes par les allemands, avant que les troupes du Commandant Massu ne tentent de prendre l’ennemi à revers. Ainsi l’équipage du “Navarre” se lance en direction de Bonnétable pour tenter de contourner l’embuscade allemande. Après une courte chevauchée, le “Navarre” est arrêté de plein fouet par un canon anti-char au lieu-dit “le Tertre de Grippe” en direction de Courcemont. Faisant de même sur la gauche, les chars “Entre deux Mers”, “Guyenne” et “Aquitaine” seront les cibles de la 9° Panzer. il faut noter aussi , la perte de personnel et du char “Labourd” et du half-track “Orion” lors du bombardement par l’aviation US. Nos troupes n’avaient pas encore en dotation de panneaux de balisage.

Pendant ce combat, le commandant Massu reçoit l’ordre de contourner les lieux de combats. Avec un détachement 1/12° RCA, il se dirige vers le lieu-dit “l‘espérance” à l’ouest du village en fin de matinée. Arrivé en bordure du carrefour, un violent combat s’engage. Les troupes allemandes sont retranchées sur ce point stratégique au passage de la rivière “l’Orne saosnoise” avec des canons anti-chars dans les haies, tireurs délite dans les arbres et les fantassins embusqués sur les rives. Les pertes au fil du temps sont sévères: le char léger du 12° RCA et deux autres sont endommagés. Le “Cotentin” brûle, touché par un lance-flamme allemand. L’issue du combat est un moment incertain.

Pendant ce temps les 6° et 7° Cies du 2/RMT contournent l’objectif et se présentent au hameau de Ponthouin à revers sur l’ennemi. La 6° compagnie du RMT, sous les ordres du capitaine Langlois de Bazillac mène l’attaque. Il faut l’audace et le courage de l’adjudant-chef Quentin, qui commande les half-tracks de la compagnie pour donner l’avantage aux hommes du Régiment de Marche du Tchad. Les mitrailleuses de 50 prennent la route en enfilade, empêchant les allemands de se regrouper et de contre-attaquer. A l’issue du combat, les troupes allemandes ont perdu 3 officiers et 22 sous-officiers et soldats tués, 40 blessés et 60 prisonniers. Ont été détruits côté Français : un blindé léger M3A3, deux véhicules de transport. Un véhicule de commandement et deux voitures de liaison ont aussi été capturés.

Les pertes : 
Cette journée sera douloureuse dans les cœurs de la 2° DB, pour ces premiers combats de libération sur le sol de France. 22 morts seront recensés à Mézières sur Ponthouin. Combien d’autres parmi les blessés qui furent évacués notamment vers l’hôpital US d’Yvré l’Évêque?  A l’issue de ce combat le 4° escadron du 12° RCA a perdu les chars “Bordelais”, “Armagnac”, “Navarre”, “Labourd” ainsi que le half-track “Orion”. Les chars “Aquitaine”, “Guyenne” et “Entre-Deux Mers” ont été endommagés mais réparables.

Ont été tués: Lieutenant ZAGRODZKI Michel “Bordelais” 4° Esc. 12° RCA, 1° Cl. DIONNET Gabriel , 1° Cl. CLEMENT Jules,  Mdl COMBALIE Aurélien “Armagnac” , Mdl LABORDE Alexis “Labourd”  1° Cl. COURTY Roland, 1° Cl. BOURMONVILLE André,1° Cl VIRAIZE René, Lieutenant D’ARCANGUES Benoît “Navarre”, 1° Cl PONTNEAU Bernard, 1° Cl BAYONNA Henri, 1° Cl BORDES Casimir “Orion” , Soldat DJILLALI Ben Lahcen mitrailleur 7° Cie 2/RMT, Soldat MOHAMED Ben Allal, (photo carré militaire et musulman Mézières sur Ponthouin), Brg CAILLAT-GRENIER Etienne, Mdl. RIBES (Meurt à la suite des blessures en Angleterre).

A “la Saunerie”, le 2/RMT a perdu : Adjt/Chef QUANTIN René 6° Cie - Il sera fait Compagnon de la Libération. Sgt TOURNELLEC Henri, Sgt STURM François, Caporal CHAMONT Gabriel, 1° Cl CORMIER Louis, 1° Cl BARBOUX Robert, 1° Cl DAMANI Rabah, 1° Cl BERRACHID Chérif.
Il faut ajouter 15 blessés ou brûlés au 12° RCA et 20 blessés au Régiment de Marche du Tchad.



Dernière édition par Jean PFLIEGER le 13/1/2014, 06:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: 2° récit des combats   16/10/2012, 08:55

Un second récit des combats envoyé par la Commune:


L'INTERVENTION DE L'AVIATION ALLIÉE PERMET LA LIBÉRATION DU NORD SARTHE EN DIRECTION DE MÉZIERES-SOUS-­PONTHOUIN.

Cette bourgade, située à l'écart des grands axes routiers nationaux ou, départementaux et dont la population compte alors 690 habitants, ne s'attend pas à ce que sa commune soit le lieu d'un des premiers combats, pour ne pas dire le premier, sur le Territoire National entre Allemands et Français, si le bourg par lui-même ne fut pas touché, deux lieux-dits "Le Sablon" et "La Saunerie" vont connaître de vifs et brefs affrontements.

En ce premier jour, la mise en route est tant soit peu laborieuse, l'avant-garde du sous-Groupement Massu est arrêtée au carrefour des Quatre-routes (intersection de la R.D. Le Mans-Ballon et du V.O. Joué-l'Abbé Courceboeufs par le Général Leclerc qui brandit sa canne; à des véhicules du Groupement Dio se mêlent des éléments du sous-Groupement Massu et auxquels un contre-ordre n'est pas parvenu à temps. A quelques kilomètres, le sous-Groupement Minjonnet venant de Savigné-l'Evêque, traverse Courceboeufs sans marquer le moindre arrêt, paraissant ignorer les acclamations des villageois, sidérés par le défilé de cette colonne ferraillante qui transforme le calme de ce matin d'été en un véritable orage d'acier.
Un hameau est traversé en trombe, les Marsouins du Régiment de Marche du Tchad notent machinalement son nom, à la sortie, le Jarrossay, dans les cours des fermes, les paysans, bras ballants, pensent qu'il vaut mieux remiser les outils pour la journée, il est 9 heures.

Le peloton de chars du Lieutenant Zagrodski aborde la départementale 6 reliant Ballon à Bonnétable, quelques maisons: le Hameau du Sablon, la manœuvre est inspirée des idées défendues au Maroc par les cavaliers; chars en tête, fantassins derrière. Il faut bientôt déchanter quant aux mérites de ce dispositif en découvrant la valeur de l'antichar, le 88 PAK. L'air vibre, agité par un invisible maelstrom horizontal, un craquement comme celui d'une branche morte ; au bout, l'éclatement d'un impact. Le char de Zagrodski hoquette semble se cabrer en secouant sa poussière et s'immobilise, empanaché de fumée grise; le chargeur s'éjecte, roule dans la poussière.
Zagrodski s'assure d'abord qu'il ne peut rien pour son pilote puis s'extrait à son tour de son panneau; il se laisse glisser le long du blindage, déjà brûlant, dont la peinture s'écaille en brunissant; il pose pied à terre, parcourt un mètre, prend son élan pour se jeter dans un fossé. Il n'y arrive pas, une mitrailleuse griffe la terre devant lui; les impacts se rapprochent, ils escaladent les jambes, percutent la poitrine.

ZAGRODSKI BOULE ET ROULE SUR LE DOS, L'OEIL FIXE REGARDANT LE CIEL SANS CILLER.

Les deux chars qui suivent n'ont pas le réflexe de stopper à temps. Invisible, camouflé dans le bosquet, juste en face un Jadgpanther est embusqué, fauve à l'affût. Il ne leur laisse aucune chance. Par deux fois son canon aboie. Par deux fois, touchés à mort les deux M.I. (chars légers) s'ébrouent sur ce coup de poing imparable.
Le sous-lieutenant d'Arcangues, avec le second peloton franchit alors la départementale d'un seul élan et utilisant une zone boisée, déborde sur la gauche, suivi par la Section du Lieutenant Jamot du 2e Bataillon du Tchad qui galope sur ses traces.
Un sous-officier observateur ennemi, surpris juché dans un des grands arbres bordant la route est capturé, mais l'embuscade meurtrière se retourne contre d'Arcangues, mortellement atteint, pleinement conscient et serein; il continue à donner ses derniers ordres; les quatre chars survivants du peloton se replient avec la section d'infanterie. Bieder, un solide Lorrain de la section des Marsouins, ramène sur ses épaules deux blessés des Shermans détruits; Djilali ben Lahcen, le boxeur amateur de Casablanca et son compagnon, Mohamed ben Allal sont restés sur le terrain, foudroyés sur leur mitrailleuse en batterie, surpris par le tir de flanc d'une arme invisible; les deux premiers tués de la section.
Il est 11 heures, l'appui aérien demandé par Minjonnet survient, mettant fin à la résistance de l'automoteur allemand 75 PAK contre lequel l'artillerie du 40ème R.A.N.A. a été impuissante. L'intervention de deux Thunderbolt américains, termine le combat meurtrier du Sablon.

Ce 10 août, à 14 heures, l'avant-garde du sous-Groupement Minjonnet est stoppée au carrefour de "La Saunerie" et à 16 heures, la 6e Compagnie du Régiment du Tchad reçoit l'ordre d'enlever de vive force le pont sur l'Orne en direction de Ponthouin.

Le contact est brutal donnant lieu à un engagement de courte durée mais violent; L'adversaire contre-attaque et emprunte le lit de la rivière pour arriver à portée de grenades des half-tracks des Marsouins mais la riposte immédiate des obusiers de 75, "les lance-patates" met fin à leur tentative de débordement.

C'est la débandade chez l'ennemi qui laisse sur le terrain une quinzaine de tués ou blessés et dix prisonniers; la Compagnie du Tchad a, quant à elle, sept blessés et sept tués dont l'Adjudant-chef Quentin, promu à titre posthume en 1946 Compagnon de la Libération ; du côté français, le bilan en cette fin de journée est très lourd: sept chars hors de combat, notamment deux au carrefour de l'Espérance et une vingtaine de tués, plus de 400 obus ont été tirés.

A 18 heures, la colonne repart pour Congé, Lucé, Nouans et aperçoit à 1 km de cette dernière localité une batterie Allemande épaulée par des armes anti-char et des tireurs d'élite; l'ensemble est mis hors d'état de nuire par les salves dés 105 du Capitaine Ramières.


Dernière édition par Jean PFLIEGER le 13/1/2014, 06:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: DÉPLACEMENT DE LA BORNE   19/11/2012, 14:47

DÉPLACEMENT DE LA BORNE:

En 2011, pour des raisons de sécurité routière, la commune a dû déplacer la borne de quelques dizaines de mètres en la rapprochant ainsi du char servant de mémorial.

Voici donc une photo du nouveau site:



© Jacques HERMANGE

Un grand merci à Mr Hermange pour ses belles photos!



Dernière édition par Jean PFLIEGER le 13/1/2014, 06:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   9/12/2013, 18:07

Bonsoir .

Voici quelques photos du Char pris au mois d' Août (jour de la cérémonie) comme on peut remarquer celui ci viens d'être repeint .







Hercule.


Dernière édition par Hercule le 9/12/2013, 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 53
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   9/12/2013, 18:13


Merci!

Ça fait plaisir de voir qu'il est bien entretenu.




Dernière édition par Jean PFLIEGER le 9/12/2013, 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   9/12/2013, 20:45

bonsoir .

Le travail de peinture à était effectué par des bénévoles .

Voici quelques photos de la borne.







Hercule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
daddyfred34
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 177
Age : 40
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   10/12/2013, 10:14

Jean PFLIEGER a écrit:







Cette carte est très intéressante et me permettra à coup sûr de peaufiner celle que je veux concevoir sur google earth.

cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Charles
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 67
Localisation : Rabat - MAROC
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   10/12/2013, 22:09

Voici le récit de mon père (12°RCA-GTL) pour ces quelques jours :

Mercredi 9 :  
Nous avons roulé toute la nuit. Nous stationnons à La Suze - tous les villages traversés nous ont applaudi. Enthousiasme général. Nous roulons encore toute la journée et on ne s’arrête que vers minuit dans un pré. Très fatigués. La poussière et la chaleur nous ennuient beaucoup.
Dans les villages on nous distribue bouteilles de vin, de cidre, madeleines et biscuits. Nous rendons le change avec cigarettes et bonbons.

Jeudi 10 :  
On a encore roulé une partie de la nuit. Aujourd’hui on marche sur Mamers, les boches sont devant nous. J’ai vu 3 de nos shermans brûlés le soir à Mézières. Nous campons devant Dangeul. Violents tirs d’artillerie sur le village.

Vendredi 11 :  
Le matin encore l’artillerie. Dangeul pris nous avançons. St René. Je vais avec le char chercher à Chérancé un char du 12eme Cuir. Je le prends en remorque. L’aviation alliée nous attaque par erreur. Heureusement pas de dégâts. Nous passons Les Mees et Louvigny. On y reste pour la nuit - De Louvigny on nous attaque, nous répondons. Pour la première fois ça sifflait prés de mes oreilles. Mais je crois qu’on se tirait entre nous, encore une erreur.

Samedi 12 :  
Nous marchons sur Alençon. On y passe. La gare et une partie de la ville complètement détruite.
Dans la nuit l’aviation allemande nous bombarde sérieusement. Fusées éclairantes. Pas de mal pour le PC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   11/12/2013, 16:04

Bonjour .
Jean Charles merci pour ce témoignage qui est fort intéressant .
Avez vous quelques choses avant la Suze comme Auvers le Hamon proche de Sablé sur Sarthe .
Hercule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Charles
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 67
Localisation : Rabat - MAROC
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   11/12/2013, 16:39

J'ai le journal que tenait mon père du 18 avril 44 au 13 mars 45, pratiquement au jour le jour mais de façon succincte. Voici ce qu'il écrit entre le 1er août et le 9. Pas grand chose en fait mais si vous y trouvez votre bonheur, tant mieux. Normalement tout son "dossier" (photos, écrits...)est consultable au Mémotial Leclerc  mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller.

Août 1944

Le mardi 1er août :  
Des chalands nous accostent pour débarquer

Le mercredi 2 août :  
La mer est trop mauvaise nous ne débarquons pas, toujours au large des côtes entre les côtes et îles Marcouf. Plusieurs centaines de bateaux et chalands.

Vendredi 4 août :  
Enfin nous débarquons, je touche terre à 12h30 après un petit voyage aérien du char et un 2eme voyage en mer en chaland.

Nous restons sur place. Nous passons à Ste Mère l’Église.
La Haye du Puits - Nous campons aux environs d’un patelin après 37 miles - Une lettre de Yeyette


Dimanche 6 :  
Départ 6h Coutances - Gavray - Avranches - St James.
Nous y campons - Premier village intact - Les gens très gentils –


Lundi 7 août :  
Nous sommes à 25 km des lignes - L’ennemi nous survole de nuit - Violent tir de DCA.

Mardi 8 :  
Nous nous sommes avancés de 5 km - 1 lettre de Papa - Il faut que je me décide à écrire. Il fait très chaud.
Nous partons à 6h du soir direction Rennes, puis on bifurque sur Le Mans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   11/12/2013, 16:50

Merci de cette mise en ligne des documents de votre Papa .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   11/12/2013, 18:10

Bonsoir .

Voici une photo du monument situé à droite du char .



Hercule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3603
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Recherche de contacts à Mézières-sur-Ponthouin : 12 ème RCA   14/12/2013, 15:21

Bonjour,

faisant suite à votre article,
nous souhaitons prendre contact , par courrier, téléphone, avec les personnes présentes à cette cérémonie :

De gauche à droite sur la Photo :

Mr Guy De Valence: adjoint de l'aide de camp du général Leclerc,
Mr Jean Dutendas: président de la 2ème DB Sarthe et Indre et Loire,
Mr Bernard d'Arcangues: frère de Benoist d'Arcangues (char Le Navarre) tué au Tertre de Grippe,
Mr Robert Drouin: ancien 1er maire –adjoint (a vécu les combats de Mézières),
Mme Guimard: amie proche Michel Zagrodski (char Le Bordelais) tué au Sablon,
Mr René Malinge: ancien de la 2ème DB.


Nous souhaitons recueillir les témoignages des proches de ces anciens du 12ème RCA.
pour un premier contact , voici une adresse e-mail :


auboin.claude@wanadoo.fr



Cordialement.
Alain Planchon
alain.planchon@laposte.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/ En ligne
Hercule
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 63
Localisation : Dans le fond des bois - Sarthe
Date d'inscription : 02/10/2013

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   17/2/2014, 09:02

Bonjour Planchon.

Il vous suffit de contacter la Mairie de Mézières sur Ponthouin.

Vous pouvez contacter la mairie de Mézières sur Ponthouin par courrier
Adresse : 1 place Général Leclerc
72290 Mézières sur Ponthouin

ou par téléphone :
Téléphone : 02 43 97 45 23
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Borne du serment de Koufra: MÉZIÈRES SUR PONTHOUIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Borne du serment de Koufra: GRUSSENHEIM
» Borne du serment de Koufra: PARIS
» Borne du serment de Koufra: COSSÉ EN CHAMPAGNE (53)
» Borne du serment de Koufra: HERBÉVILLER (54)
» Borne du serment de Koufra: VIEUX-PONT (61)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: CÉRÉMONIES & MANIFESTATIONS-
Sauter vers: