La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Massacre de Thouroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvain OLLIER
Bavard


Nombre de messages : 24
Age : 41
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Massacre de Thouroy   Mar 8 Fév 2005 - 13:44

Bonjour,

Qui pourrait m'en dire plus sur le massacre de Thouroy en 44, au cour duquel des soldats français fusillèrent des artilleurs sénégalais, soit-disant trop revendicatifs ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain Le Floch
Langue pendue


Nombre de messages : 167
Age : 61
Localisation : Montélimar
Date d'inscription : 18/10/2004

MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Mer 9 Fév 2005 - 16:50

Bonsoir
J'ai cherché sur Google et le sur le guide michelin et je n'ai pas trouvé de patelin qui se nomme "Thouroy" !
Cordialement
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Invité



MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Mer 9 Fév 2005 - 19:18

Bonsoir,

C'est ici : http://www.grioo.com/info991.html






Sylvain OLLIER a écrit:
Bonjour,

Qui pourrait m'en dire plus sur le massacre de Thouroy en 44, au cour duquel des soldats français fusillèrent des artilleurs sénégalais, soit-disant trop revendicatifs ? Sad
Revenir en haut Aller en bas
D. BLAND
Invité



MessageSujet: THIAROYE   Jeu 10 Fév 2005 - 12:23

UNE BIEN TRISTE HISTOIRE QUE J'IGNORAIS COMPLETEMENT

IL FAUT BIEN DIRE QUE BEAUCOUP DE NOS COMPATRIOTE ONT OUBLIE CE QU'IL DEVAIT A CES HOMMES, A CES "NEGROS" ET A CES "BOUGNOULS" ...

NAVRANT, ON A HONTE DE LA FRANCE EN LISANT CES LIGNES.

CORDIALEMENT

D. BLANDIN
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pascal
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 202
Localisation : France
Date d'inscription : 04/10/2004

MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Jeu 10 Fév 2005 - 17:09

C'est un peu hors-sujet cette histoire là.

Je continu pourtant à penser qu'être "Français par le sang versé" est une valeur dans laquelle il faudrait parfois se reconnaitre un peu plus.

J'ai plus de sentiment fraternel vis à vis d'un tirailleur "sénégalais" qu'un jeune d'aujourd'hui qui crache sur nos couleurs.

Pour continuer à être hors sujet: qui a regardé le reportage sur la chaine Arte à propos des légionnaires allemands ?

JP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2db.free.fr
Jacques Ghémard
Langue pendue


Nombre de messages : 284
Age : 63
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 13/10/2004

MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Jeu 10 Fév 2005 - 18:03

Copie de ma réponse sur grio.com. Tout ça pour dire que l'on ne combattra pas le racisme par le racisme.

***

Bonjour,

Je viens de lire cet article et je regrette de constater qu'il contient bien des inexactitudes. Il tend à opposer systématiquement les blancs et les noirs alors que pendant la 2e guerre mondiale il y avait un autre critère qui séparait les hommes, je veux parler du nazisme et de l'antinazisme. Vous parlez du ***rôle, par trop méconnu voire parfois nié, des africains pendant la seconde guerre mondiale*** et bien je vais essayer d'apporter ma modeste contribution pour qu'il soit un peu mieux connu.

*** Novembre 1944. La seconde guerre mondiale n'est pas terminée, mais grâces aux alliés américano-britanniques et... à son armée de tirailleurs, la France a pu être libérée, et les "tirailleurs sénégalais" doivent rentrer chez eux.***

Non, la France n'est pas entièrement libérée. L'Alsace est encore occupée par les Allemands ainsi que les principaux ports de l'Atlantique. Mais les conditions climatiques sont difficiles et l'armée remplace progressivement les tirailleurs par de jeunes engagés venant de la Résistance. Des "blancs" vont donc remplacer des "noirs" et ceci au moment le plus difficile et le plus meurtrier de la libération de la France.

Notons également qu'au moment ou cette armée Française débarque en Normandie (2eDB) et en Provence ce n'était pas une armée de tirailleurs puisque cette armée est composée également pour plus de la moitié de Nord Africains, d'évadés de France et de Français et étrangers venant de tout les points du globes

*** Les tirailleurs, recrutés par De Gaulle ***. Quelques milliers de tirailleurs ont été effectivement recrutés par la France Libre et donc par de Gaulle, mais ce n'est qu'une petite minorité. Les autres étaient déjà dans l'armée avant guerre (à l'époque ou de Gaulle n'était qu'un colonel inconnu) ou ont été recruté ensuite, par Weygand, Juin ou Darlan c'est à dire par Pétain.

*** Il s'agissait essentiellement de tirailleurs ayant séjourné en camp de concentration nazis.***

En Novembre 1944, aucun camp de concentration nazi n'a encore été libéré. Un camp de concentration Nazi, c'est un "camp de la mort". Immédiate par gazage, ou rapide par le travail forcé et le manque de nourriture. Peut être que les tirailleurs en question étaient en fait dans des camps pour prisonniers militaires, puisque effectivement les prisonniers militaires d'origine africaine ont été internés en France. C'est camps n'étaient évidement pas des camps de vacance mais ils ne faut pas les amalgamés aux camps de la mort.

En tout cas, ces tirailleurs prisonniers depuis 1940 n'avaient pas pu été recrutés par de Gaulle.

*** Leurs frères d'armes "français de souche" (sous-entendre: "blancs") avec lesquels ils avaient partagé les joies, les peines et les souffrances de la guerre avaient déjà touché leur solde, et les diverses primes liées à leur statut.***

Comme je viens de l'écrire plus haut, les "blancs" n'avaient encore rien touché puisqu'ils continuaient la guerre et si vous lisiez leurs histoires personnelles que vous pouvez parfois trouver dans des livres ou sur Internet, vous constateriez qu'il n'ont en général pas touché grand chose à la fin de la guerre. De plus ils ont été démobilisé dans un pays ou régnait la famine et il leur a fallu trouver immédiatement du travail pour survivre.

*** ces hommes qui sont allés défendre un autre pays que le leur, mais qui sont désormais traités comme des sous-hommes, par des personnages souffrant encore du complexe de supériorité colonial.***

Présenté comme cela, on ne peut que s'offusquer du manque de reconnaissance des Français libérés envers leurs libérateurs, mais est-ce si simple ?

Par exemple, à la fin de 1940, quand les Français Libres ont rallié le Gabon à coup de fusils, les tirailleurs qui se battaient pour que ce territoire reste sous l'autorité de Pétain, ne se battaient pas pour la liberté de la France, mais pour son asservissement. Ensuite en Syrie, en juin et juillet 1941, des combats ont opposé des tirailleurs à d'autres tirailleurs. Lesquels combattaient pour la libération de la France ? Lesquels combattaient contre le nazisme ?

Et ces Français qui traitent les Tirailleurs du Camp de Thiaroye comme des sous hommes, sont-ils leurs anciens camarades de combats, sont-ils des Français Libérés, ou ne sont ils pas plutôt des Français nostalgiques de Pétain auquel ils ont obéhi en rejetant les Français Libres tentant de débarquer à Dakar en 1940.

*** Oubliant leurs hauts faits guerriers, l'administration militaire refuse de procéder au change au taux légal, mais à la moitié de celui-ci, comme si l'équité aurait mis en péril les finances républicaines.***

Voici un petit extrait de l'histoire d'un Français Libre, parachuté en France pour transmettre par radio les renseignement collectés par la résistance puis arrêté et déporté dans un véritable camp de concentration nazi.

http://www.alyon.org/litterature/livres/lyonnais/radio_libre/lug10.html

*** Visite au Trésorier-Payeur. Sept mois de mission, treize mois de prison et de camp de concentration, ça fait vingt mois à une livre dix shillings par jour: c'est à Londres que je me suis engagé aux Forces Aériennes Françaises Libres et ma solde est payable en Angleterre, en sterling.
Le chèque que l'on me présente est libellé en francs français, mes livres sterling ont été échangées au taux officiel, une fraction de leur valeur: arnaque sans vergogne. Ma protestation n'a aucun effet. Je suis trop las pour crier au scandale et ameuter les populations. Je perds plus de la moitié de la valeur de ma solde.

[...]

Retour à Paris. Un jeune officier dans un bel uniforme, dont il a l'air content, qui a dû lui coûter la peau des fesses au marché noir, me dit: "La guerre continue en Indochine. Vous porteriez-vous volontaire?" - "Non. Je viens de passer cinq ans à chasser les Chleuhs de chez moi, c'est pas pour aller jouer l'occupant chez les autres." Ça a jeté un froid. ***

J'espère que ces quelques précisions permettront à vos lecteurs de comprendre que le massacre ignoble des tirailleurs de Thiaroye, n'est pas réductible à une simple et éternelle opposition entre les blancs et les noirs. Ce point de vue raciste ne tient que si on simplifie la situation et que l'on néglige tout ce qui tend à montrer le contraire.

Enfin, pour consoler ceux qui pensent être injustement lésé par *** le dramatique problème des pensions des anciens "tirailleurs". *** je précise que mon père, français et blanc, engagé au 1er Régiment de Spahis Marocains fin 1938 et démobilisé pendant l'été 1945 après avoir rejoint la France Libre le 28 juin 1940 et participé à tous ses combats, d'Erythrée jusqu'en Allemagne, n'a jamais touché un franc de pension. Après sa mort en 1954 suite à un choc à la tête reçu en 1943 en Egypte, ni sa femme ni ses enfants n'ont reçu la moindre aide venant de l'armée française.

Amicalement
Jacques Ghémard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.francaislibres.net
Jean-Pascal
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 202
Localisation : France
Date d'inscription : 04/10/2004

MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Jeu 10 Fév 2005 - 18:16

Ca a le mérite d'être clair. Jacques encore merci pour ces précisions. je me rends compte à quel point je ne sais rien. Encore merci !

JP salut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2db.free.fr
Sylvain OLLIER
Bavard


Nombre de messages : 24
Age : 41
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Date d'inscription : 28/12/2004

MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Lun 14 Fév 2005 - 12:20

Merci pour ces précisions.

Désolé pour la mauvaise orthographe de la ville. Mais j'avais noté ce nom après une écoute radio.

Ce sujet m'aura permi d'élargir mes connaissances sur les Tirailleurs Sénégalais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Massacre de Thouroy   Aujourd'hui à 5:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Massacre de Thouroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MASSACRE DES ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE DE LUBUMBASHI DANS LA NUIT DU 11 AU 12 MAI 1990
» Le massacre d'Oradour-sur-Glane
» Le Massacre De Fort Apache-Fort Apache-1948
» BD Massacre à la Tronçonneuse
» Requiem pour un Massacre (Idi i Smotri)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: Autres Sujets-
Sauter vers: