La 2ème Division Blindée de Leclerc
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
SEAGATE – Disque Dur Externe – Expansion ...
Voir le deal
79.99 €

 

 Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans.

Aller en bas 
AuteurMessage
GHILINI
Bavard
GHILINI

Nombre de messages : 41
Age : 66
Localisation : Ajaccio
Date d'inscription : 30/01/2016

Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans. Empty
MessageSujet: Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans.   Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans. EmptyMer 21 Avr 2021 - 10:44

Jean Biancamaria nous à quitté le 20 avril 2021 à l'âge de 95 ans.
Sergent Biancamaria du 13e Bataillon du Génie - 1re compagnie de combat - 1re section de combat - 2e escouade. HT Indomptable puis HT Caporal Grillot Sources : Album mémorial d'Alain Eymard page 158.
A 18 ans, il s'engage dans la 2 DB au Maroc. Le 1er aout 1944, il débarque avec le 13 Bataillon du Génie.
Le 14 avril 1945, son bataillon du génie est envoyé pour réduire la poche de Royan ou il est grièvement blessé par un tir de mortier alors qu'il démine devant un char. Mis hors de combat, la guerre s'arrête là pour lui.
Il est décoré de la Médaillé Militaire et de Légion d'Honneur à titre militaire.
Après une longue convalescence, il débute une carrière dans la Police Nationale qui le conduit au Maroc, en Algérie puis en Picardie et Lorraine. Il termine sa carrière à Ajaccio comme Commissaire Principal.
Avis de décès Corse-Matin du mercredi 21 avril 2021
Revenir en haut Aller en bas
LGD-501
Langue pendue
LGD-501

Nombre de messages : 1758
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 03/12/2014

Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans. Empty
MessageSujet: Re: Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans.   Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans. EmptyMer 21 Avr 2021 - 11:46

Bonjour,

Merci pour l'annonce de cette triste nouvelle.

Il y a quelques années, Jean Biancamaria avait fait le récit des circonstances de sa blessure :

"15 avril 1945 : le ciel bleu clair est bien dégagé, le soleil brille et il fait même chaud, bref un vrai printemps de "vacances". Après midi, la 1e section de la 13/1 est engagée avec des blindés français flanqués d'une compagnie d'infanterie du 4e Zouaves dans le secteur de Pouillau et Pousseau. Il s'agit de neutraliser les blockhaus qui protègent Royan où les Allemands résistent.
Sous les tirs d'artillerie, de Panzerfaust et de mortiers, nos Tanks-Destroyers sont immobilisés devant les champs de mines denses qui protègent les fortifications ennemies. Devant les blindés, le lieutenant Legrand, le sous-lieutenant Blaize, le sergent Thoumazeau et le sapeur Grison déminent à la baïonnette, jardinage inconfortable !
Une rafale de mitrailleuse fauche le sous-lieutenant Blaize et Grison.
A l'abri derrière une maison, les sapeurs-mineurs de la 1e escouade que je commande attendent, en réserve, assis dans notre half-track : Dufour le parisien, Delaunay, André Michel et Armand Letard les normands, Volkoff et d'autres. Il faut deux volontaires nous dit-on ! Avant que j'ouvre la bouche, Michel me dit en bondissant "On y va !" son regard bleu droit dans mes yeux.
Très vite à découvert sur un terrain désespérément plat, nous crapahutons, la tête sertie profond entre les épaules, le long d'une route étroite. Autour de nous, les mortiers pètent sec et les fantassins du 4e Zouaves qui progressent dans les prés et à travers les champs sur leurs chenillettes basses dérouillent dur ! Michel avance à droite et moi à gauche, quand nous sommes pris en enfilade par des mortiers.
Il est 16h30 quand je suis touché dans le dos, puis de face, violemment plaqué au sol et "sonné" quelques minutes. J'ai le temps de voir Michel avancer vers les chars, tout tourne ! En rampant, je cherche à tâtons sur mon visage la blessure qui saigne. De la sorte, en rebroussant chemin, je me barbouille généreusement, si bien que de retour au half-track, le regard de Dufour traduit sans ambigüité, son pessimisme quant à mon avenir !...
Du poste médical avancé, je suis conduit à Saintes puis à Biarritz où l'Hôtel Continental est converti en hôpital militaire. Mais avant mon évacuation, j'apprends la mort de Michel, tué par une rafale de mitrailleuse, près des Tanks-Destroyers, quelques minutes après ma blessure. Le lieutenant Legrand et l'aspirant Durand-Chastel sont blessés aussi dans cette opération."

Silence et respect  salut

Je ne dispose que d'une mauvaise copie d'une photo de Jean Biancamaria. Tout autre cliché de meilleure qualité est la bienvenue...

Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans. Bianca10

Cordialement
LGD-501  salut

GHILINI aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
Décès de Jean Biancamaria à l'âge de 95 ans.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: La Guitoune II-
Sauter vers: