La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le rival de Leclerc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EB10
Nouveau


Nombre de messages : 2
Age : 43
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 11/08/2008

MessageSujet: Le rival de Leclerc   Lun 11 Aoû 2008 - 20:35

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum et je suis heureux de pouvoir echanger avec des passionnés...
Je suis entrain de lire le livre d'Erwan bergot sur la 2ème DB
On sait que De Gaulle a imposé Billote comme commandant de GT juste avant la libération de Paris...Très vite leclerc et Billote se sont frictionnés...Courant septembre Billote était promu général et quittait la DB...
Bergot évoque aussi une tentative ( de qui ?) avant cet épisode d'imposer un adjoint à Leclerc..tentative qui a échoué...Bergot ne cite pas de nom...De qui s'agit il ?

Cordialement.

Eric Bonvalot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bessaud
Bavard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: Le rival de Leclerc   Mer 13 Aoû 2008 - 5:56

D'après la biographie du maréchal par Notin le seul à avoir postulé ( de lui-même) à la fonction de second de Leclerc est le colonel Michel Malaguti, chef de la brigade des chars. Il ne fut pas retenu parce que Leclerc ne l'appréciait guère , "à la fois illuminé et ambitieux" selon lui, et peut-être aussi parce qu'il n'éprouvait pas le besoin d'avoir un aide. Ce colonel quitta ensuite la 2e db et Leclerc ne le regretta pas. Billotte, nommé par de Gaulle à la place de Malaguti , pour des raisons stratégiques, devint donc de fait l'adjoint du maréchal. Les deux hommes ne s'entendirent pas du tout et Billotte quitta la 2e db. Il semble que Leclerc aut eu beaucoup de difficultés relationnelles et tactiques avec ses officiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AUFFRET
Langue pendue


Nombre de messages : 456
Age : 70
Localisation : Bourgogne (bien que d'origine bretonne)
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: je ne crois pas   Mer 13 Aoû 2008 - 9:45

Je me souviens d'un interview du Général Buis où j'ai retenu qu'il expliquait à peu près ceci : Au début de nos réunions, le sujet qui revenait toujours à la fin, les effectifs. J'ai pensé c'est un con. Et peu à peu je l'ai mieux compris. Il avait plusieurs longueurs d'avance sur nous. C'était un esprit remarquable.
Maintenant que j'y pense, c'est exactement ce que j'ai ressenti à la lecture de "Le chemin le plus long" sur l'opération qu'il a faite faire à la Première Compagnie de Chars FFL en pleine forêt gabonnaise. Dans un reportage ultérieur, le lieutenant Volvey explique qu'il n'a compris que plus tard le but exact de cette expédition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AUFFRET
Langue pendue


Nombre de messages : 456
Age : 70
Localisation : Bourgogne (bien que d'origine bretonne)
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: le général Billotte   Mer 13 Aoû 2008 - 14:30

Je ne crois pas que le colonel Billotte aurait voulu rivaliser le Général Leclerc, qu'il respectait et qui était son ainé de 4 ans à Saint-Cyr. La présence du colonel Billotte à la 2° DB n'est un "calcul" de personne. Il était prévu comme chef de l'opération "caïman" qui consistait à le larguer sur le Massif Central avec des parachutistes, instruire et encadrer des résistants et commencer des actions. Les Américains s'y sont opposés fortement car l'idée n'était pas d'eux, mais des Britanniques et de la France Libre. C'est ainsi, qu'en attendant une autre mission, il a été affecté à la 2° DB le 7 août 1944. Il l'a quittée en septembre 1944, pour prendre le commandement de la 10° division d'infanterie dès sa création. Cette unité était composée majoritairement de FFI et de FTP de la région parisienne. Elle aurait bien intéressé le général Leclerc, mais le général De Lattre avait déjà mis la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bessaud
Bavard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Le rival de Leclerc   Mer 13 Aoû 2008 - 14:52

Réponse lundi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chefMichaux
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 95
Localisation : Lille
Date d'inscription : 04/09/2005

MessageSujet: Re: Le rival de Leclerc   Ven 15 Aoû 2008 - 13:57

Concernant la rivalité,Gal.LECLERC, Col BILLOTTE,je ne pense,pas,que le
Gal DE GAULLE aie voulut le changement.. Ce qui est certain,c'est que le
courant passait mal ,entrel le Général et son Adjoint / La séparation, eu
lieu, le 22/23 septembre ,a Chatel / Nomexy (au passage des 3 ponts.
Chargés avec mes Hommes , de réguler le trafic,et en interdire l'accès
à certains .. Un incident,provoqués par le Cel BILLOTTE ,retardat le bon
déroulement de l'opération;; Le Gal LECLERC, se trouvant sur les lieux,
révoqua, le Cel ,immédiatement.. (manu-military ,trés rare chez lui )

La situation,était trés délicate, car l'endroit était sous les tirs ennemis
artillerie ,et tireurs isolés.

cordialement J. MICHAUX
;
l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bessaud
Bavard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: le rival de Leclerc   Lun 18 Aoû 2008 - 6:17

En réalité le titre du sujet - Le rival de Leclerc - n'est pas bon, comme dit ci-dessus Leclerc n'a pas été contesté en tant que chef de la 2e db, ni Malaguti ni Billotte n'ont voulu prendre sa place. Ce dernier a bien été envoyé par de Gaulle, dont il était très proche, et nommé second de Leclerc, Malaguti étant évincé. Billotte a commis des erreurs que Leclerc n'a pas supportées, l'une avant la libération de Paris, l'autre en Alsace, voir ci-dessus, cette dernière occasionnant la rupture avec Leclerc et son départ, malgré de Gaulle, qui ne put rien faire, Leclerc ayant été habile et Billotte préférant partir pour conserver une "précieuse amitié" avec Leclerc dont je doute qu'elle ait été partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
french.factory
Bavard


Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Le rival de Leclerc   Lun 8 Sep 2008 - 21:37

Bonsoir,

Malaguti et Billotte sont tous deux des anciens du 41e BCC. Ils se distingueront dans l'attaque de Stonne le 16 Mai 1940. Billote réalisa un exploit rare ce jour-là. Est-ce un hasard s'ils furent tous deux affectés à la DB ?

http://www.chars-francais.net/new/index.php?option=com_content&task=view&id=224&Itemid=46

Quelqu'un sait-il si d'autres cadres (ou non cadres) de ces unités de Stonne ou du secteur ont rejoint la DB ? J'ai un autre exemple au 3e Rmt où l'on retrouve Aimé Teisseire du 6e RIC. En 1940, il est dans le même secteur de Stonne. Certains connaissent-ils des anciens de la DB ayant participé à ces combats de 1940 ?

Amicalement
Barthélémy Vieillot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bessaud
Bavard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Le rival de Leclerc   Jeu 11 Sep 2008 - 5:53

Je fais une rectification à ce que j'ai écrit. Au moment de son éviction Malaguti a bien tenté de garder sa place en faisant valoir auprès de de Gaulle l'inexpérience des chars de Leclerc, qui envoya une lettre de défense au Général, Leclerc ainsi éliminé Malaguti serait en conséquence devenu le chef de la 2e db. Cette manœuvre échoua, elle n'avait que peu de chances d'aboutir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rival de Leclerc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rival de Leclerc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rival de Leclerc
» KIT CHOCOLATS DE PAQUES LECLERC 7,62 EUROS 3 MOULES
» l'assault de julien Leclerc
» leclerc
» Soldes à Leclerc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: La Guitoune II-
Sauter vers: