La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Borne du serment de Koufra: BULGNÉVILLE (88)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 54
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Borne du serment de Koufra: BULGNÉVILLE (88)   Ven 7 Sep 2018 - 17:15

BORNE DU SERMENT DE KOUFRA Km 883: BULGNÉVILLE (Vosges)



Suivez cet évènement sur Facebook:
https://www.facebook.com/events/318638925362438/

Position de la borne sur Google Maps.

la Commune de Bulgnéville était libérée le 11 septembre 1944 par la 2ème Division Blindée du Général Leclerc. Cette année, la Municipalité a décidé d'anticiper cette cérémonie anniversaire de la Libération afin de la faire concomiter avec l'inauguration de la borne de la 2ème Division Blindée réalisée en partenariat avec le Souvenir Français et les Associations Patriotiques du secteur de Bulgnéville.

La population est invitée à assister à cette manifestation qui se déroulera le SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2018

- 10h45: Rassemblement des autorités, porte-drapeaux, sapeurs pompiers devant la Mairie
- 11h15: Cérémonie au Monument aux Morts: inauguration de la borne, dépôt de gerbes
- 11h45: Vin d'honneur offert par la Municipalité devant le Musée Militaire Rue Déléris, aubade par l'Harmonie de Châtenois
puis visite libre du Musée Militaire

Site de la Commune

Fils de discussion connexes sur le forum:

- VOIE DE LA 2e DB & BORNES DU SERMENT DE KOUFRA (INDEX)

- INDEX CARTOGRAPHIQUE DES COMMUNES LIÉES À LA 2ème DB

VOS CONTRIBUTIONS (témoignages & photos de la cérémonie) SONT ATTENDUES!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 54
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: La Cérémonie:   Mer 12 Sep 2018 - 16:20

La cérémonie d’inauguration de la borne:


Ce matin, la cérémonie commémorative de la Libération de Bulgnéville revêt un caractère particulier: une nouvelle borne est inaugurée sur la Voie parcourue par la Division Leclerc.

M. Jean-François SCHWAB, Président cantonal du Souvenir Français et de la Légion Vosgienne, rappelle tout d’abord les circonstances des combats de la Libération,
puis M. Christian FRANQUEVILLE, Maire de Bulgnéville, prononce une allocution (texte ci-après).

M. Benoît ROCHAS, Sous-Préfet de Neufchâteau, coupe alors le ruban tricolore:


1© Marie-Jo Poyau

et des panneaux explicatifs sont dévoilés par M. le Maire et le Commandant PROY-BONNINGUES, représentant la Fondation Maréchal Leclerc:


2© Marie-Jo Poyau


3© Marie-Jo Poyau

Du sable de la plage où débarqua la Division Leclerc, apporté par Mme Ghyslène LEBARBENCHON, Maire de St Martin de Varreville, est répandu au pied de la borne:


4© Marie-Jo Poyau


5© Marie-Jo Poyau

Arrive le moment d’honorer la mémoire de ceux qui ont combattu par un dépôt de gerbes:


6© Marie-Jo Poyau

La sonnerie aux Morts accompagne le recueillement, suivie de la Marseillaise jouée par l’Harmonie de Châtenois:


7© Marie-Jo Poyau


8© Marie-Jo Poyau


9© Marie-Jo Poyau

Quelques photos souvenir s’imposent pour immortaliser cette cérémonie…


10© Marie-Jo Poyau

De gauche à droite:
- M. Jean-François SCHWAB, Président cantonal du Souvenir Français et de la Légion Vosgienne
- Le Commandant PROY-BONNINGUES, Délégué Général de la Fondation Maréchal Leclerc
- Mme Hélène COLLIN, Conseillère Régionale
- Mme LEBARBENCHON, Maire de Saint Martin de Vareville (Manche)
- Mr Christian FRANQUEVILLE, Maire de Bulgnéville
- M. Benoît ROCHAS, Sous-Préfet de Neufchâteau
- M. Daniel GREMILLET, Sénateur
- M. François MARTIN, Maire de Madonne-&-Lamerey

M. François MARTIN, Maire de Madonne-&-Lamerey, Mme Ghyslène LEBARBENCHON, Maire de St Martin de Varreville, accompagnée de M. Didier SART, fidèle porte-drapeau de la section de la Manche des Anciens de la 2d DB:


11© Marie-Jo Poyau

Des véhicules de reconstitution ont participé à la cérémonie:


12© Marie-Jo Poyau

Le Musée Militaire Rue Déléris était ouvert pour l’occasion:


13© Marie-Jo Poyau

Malgré le chemin parcouru depuis le débarquement, la route est encore longue avant de libérer Strasbourg…


14© Marie-Jo Poyau

Merci à tous ceux qui ont rendu possible cette inauguration, afin que vive toujours la mémoire de nos libérateurs!


Dernière édition par Jean PFLIEGER le Mer 12 Sep 2018 - 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 54
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Les panneaux   Mer 12 Sep 2018 - 16:21

Les panneaux explicatifs:


Le panneau générique présentant la Voie de la 2e DB:


15© Marie-Jo Poyau

Le panneau rappelant la libération de Bulgnéville:


16© Marie-Jo Poyau

La capitale française ayant été libérée, la 2e DB poursuit sa route et, après quelques accrochages, atteint et traverse la Haute-Marne. Elle pénètre dans les Vosges par l’ouest en empruntant la CD 17, libère Vrécourt et arrive à BULGNEVILLE vers 17 heures le 11 septembre 1944.

La 2e Compagnie du 501e RCC effectue un coup de main et ramène 47 prisonniers allemands.

Un arrêt est ordonné et les éléments de tête se regroupent, un petit rassemblement d’officiers se forme sur la place, devant le Monument aux Morts, car ils doivent se concerter pour envisager la libération des communes voisines: CONTREXEVILLE et MANDRES SUR VAIR.

Ils décident de constituer trois groupes:
Le premier utilisera la D 164 qui traverse la forêt,
Le deuxième empruntera la D 14 et traversera SURIAUVILLE pour attaquer les Allemands occupant CONTREXEVILLE,
Le troisième libérera MANDRES SUR VAIR.
Ce dernier détachement repousse cette opération au lendemain et demande au groupe de Résistants F.F.I. de Bulgnéville d’opérer une reconnaissance en direction de SAINT REMIMONT.

En quelques minutes, une équipe F.F.I. forme une section sous les ordres de l’adjudant retraité André AUBRY. Aussitôt ils s’engagent sur la D 17 en direction d’AUZAINVILLIERS, en passant près du camp d’aviation, où ils remarquent que des soldats français de la 2e DB installent de grosses pièces d’artillerie lourde destinées aux secteurs de CONTREXEVILLE et VITTEL. Poursuivant leur mission de reconnaissance ils sont stoppés à 500 mètres du village par un tir de mitrailleuse allemande située dans le clocher de l’église de SAINT REMIMONT. Leur Chef rend aussitôt compte aux officiers du groupe de la 2e DB au travers d’un rapport détaillé. Un Officier demande aux résistants présents de se joindre aux éléments d’attaque qui doivent libérer CONTREXEVILLE. Les résistants du secteur, connaissant bien les forêts, participent ainsi à la libération de CONTREXEVILLE, le 11 septembre.

Le premier détachement de la 2e DB emprunte la route de SURIAUVILLE et le second prend la D 164. Le signal du départ est aussitôt donné. Arrivée à Bulgnéville le 12 septembre vers 12h00, la colonne du 12e Régiment de Cuirrasiers s’arrête sur la D 17 avant l’entrée du village. Le Sous-Groupement reçoit la mission de tenir Bulgnéville – La Croix-St-Nicolas – Auzainvilliers.



Dernière édition par Jean PFLIEGER le Mer 12 Sep 2018 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1766
Age : 54
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Allocution de M. Franqueville, Maire   Mer 12 Sep 2018 - 16:22

Allocution de M. Christian Franqueville, Maire de Bulgnéville:


- M. Benoît ROCHAS, Sous-Préfet de Neufchâteau,
- M. Daniel GREMILLET, Sénateur
- Mme Hélène COLLIN, Conseillère Régionale
- Mme LEBARBENCHON, Maire de Saint Martin de Vareville (Manche)
- Mesdames, Messieurs les élus,
- M. PROY, Délégué Général de la Fondation Leclerc
- M. Oswald CALIGARI, Président Départemental des AFN
- M. Gérard REGNAULT, Délégué Général du Souvenir Français
- M. Jean-François SCHWAB, Président cantonal du Souvenir Français et
de la Légion Vosgienne
- M. James THOUVENIN, Président Cantonal des AFN
- Mesdames, Messieurs représentant le monde des Anciens Combattants
- Messieurs les Portes drapeaux,
- Mesdames, Messieurs les pompiers,
- Mesdames, Messieurs les musiciens de la Fanfare de Châtenois,
- Les enfants, Mesdames, Messieurs,

Nous sommes ici rassemblés devant le Monument pour commémorer le 74ème anniversaire de la libération de Bulgnéville et honorer la mémoire de ceux qui ont risqué ou sacrifié leur vie au cours de ce qui demeure l’un des pires conflits de l’Histoire. Nous associons également les victimes civiles de cette guerre. Chacun doit savoir qu’il y a eu ici, dans nos Vosges et dans notre village, des femmes et des hommes qui ne se sont pas résignés à l’occupation et à la dictature. Consciemment pour les uns, sans le savoir pour les autres, nos soldats et nos résistants ont été au rendez-vous de l'Histoire. Des valeurs essentielles les rassemblaient: la Liberté, l'Egalité, la Fraternité.

Merci à Jean-François SCHWAB de nous avoir fait l’évocation historique de ces journées libératrices de septembre 1944 qui ont vu notre population libérée du joug de l’occupant. Nous rendons aussi hommage à nos Morts dont Henri GUILLEMAUT, mort en déportation, du nom de cette Place, Juliette MENETEAU et Gustave DELERIS, tous deux résistants assassinés après de longues tortures.

Après 5 années de privations en tout genre, les habitants de nos villages retrouvaient petit à petit leur liberté au fur et à mesure de l’avancée de la 2ème D.B. du Général LECLERC accueillie par une population en liesse. C’était la joie, c’était un bonheur indescriptible... C’était la liberté retrouvée... Liberté d’aller, de venir, liberté de s’exprimer.

Mais il faudra encore beaucoup de combats pour arriver à la capitulation de l’Allemagne nazie le 8 mai 1945 à BERLIN.

Malgré la capitulation de l’Allemagne nazie, son allié le Japon poursuit un combat désespéré contre nos alliés Américains dans l’Océan Pacifique. N’oublions pas qu’il fallu deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août, pour contraindre le Japon à la capitulation et mettre fin définitivement à la 2ème guerre mondiale qui totalisait 60 millions de morts. De nouvelles armes terribles ont été créées à l’image de ces 2 bombes atomiques qui firent plus de 200 000 morts.

Aujourd’hui c’est aussi et surtout l’occasion de souligner que la libération de 1944 a été suivie de l’arrêt des combats, ce qui a ouvert la voie à 74 années d’une paix durable sur le continent européen.

Mais notre liberté, nous savons que nous la devons à des Hommes et des Femmes qui refusaient la soumission de notre Pays. Depuis LONDRES, le 18 juin 1940, le Général DE GAULLE lance un Appel à la Radio considéré comme le texte fondateur de la Résistance Française. Contrairement à Pétain, il refuse de cesser le combat et demande aux Français de prendre les armes pour résister aux Nazis.

Des mouvements de résistance se développent: sabotages de voies ferrées, de lignes téléphoniques... journaux clandestins – renseignements et filières d’évasion d’aviateurs anglais ou de soldats français. Ces femmes et ces hommes qui risquent leur vie comme celle de leur famille ne renoncent pas. Leur courage et leur sacrifice seront déterminant pour permettre le débarquement des alliés sur le territoire français.

En 1943, le Général LECLERC reçoit le commandement de la 2ème Division Blindée, créée avec des Français libres, des Européens et des Africains.
Cette armée, faite de 15 000 hommes et 150 chars, motivée par le Serment de Koufra prêté par le Colonel Philippe LECLERC avec ses 300 hommes le 2 mars 1941 en Lybie: «Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la Cathédrale de Strasbourg».

Le 3 août 1944, les 15 000 hommes de LECLERC posent leurs pieds sur le sable français de la plage d’Utah Beach et le 23 Novembre 1944 le drapeau Français flotte sur la cathédrale de Strasbourg.

En hommage à la 2ème Division Blindée, débarquée le 1er août 1944 sur la plage d’Utah Beach, qui a vu tant de sang couler sur son sol lors du débarquement des Alliés le 6 juin 1944, à l’initiative de Madame LEBARBENCHON, Maire de SAINT MARTIN DE VAREVILLE, Département de la Manche, qui nous honore ce matin de sa présence, a été lancé l’idée de la voie de la 2ème D.B. jalonnée par les bornes du Serment de Koufra, dont la première fut implantée sur sa Commune le 25 juillet 2004.

Le 11 septembre 1944, il y a 74 ans, les chars de la 2ème Division Blindée du Général Leclerc entraient dans Bulgnéville, par la route de Saulxures, pour libérer la population qui les accueillait alors avec soulagement et une euphorie non dissimulée. M. René Linge, premier magistrat de la commune, retrouvait alors un semblant de sérénité.

Cette cérémonie d’anniversaire vient ainsi rendre un hommage appuyé à celles et ceux qui se sont engagés dans la Résistance et qui ont permis la Libération de notre Pays.

Ce jour du 74ème anniversaire de notre Libération nous procédons à l’inauguration d’une borne nouvelle du Devoir de Mémoire et de la Reconnaissance envers les « Gars » de la 2ème D.B.

Ici, alors que la plupart des voix de tous ces héros libérateurs se sont éteintes, leurs actes, leur bravoure, leur courage, leur force et leur engagement au service de la Liberté demeurent bien vivaces. Que partout dans le Monde leurs exemples nous guident pour contrer le fascisme, l’extrémisme et la tyrannie.

Aujourd’hui nous faisons face à un monde, avec de nouvelles dimensions, qui peut faire peur. Nous devons garder en mémoire les manquements de nos dirigeants de l’avant guerre. A l’époque, la peur et la haine de l’autre, juifs, tziganes notamment, aujourd’hui musulmans, réfugiés du Moyen-Orient.

A l’époque, l’indifférence vis-à-vis des peuples qui souffraient (Pologne, Tchécoslovaquie, Lituanie, Albanie), aujourd’hui le même laisser faire partout en Afrique et au Moyen-Orient.

A l’époque l’aveuglement face aux montées nationalistes extrémistes en Europe dans un climat d’après crise économique. Aujourd’hui la création de situations mettant les communautarismes au devant de la scène, les nationalismes au centre des débats publics, la limitation des libertés individuelles au centre des solutions, et les extrémismes au cœur des idéologies politiques.

Ne laissons pas nos erreurs du passé se reproduire. Notre France ne doit pas se tromper et ne pas faire honte à ses valeurs. Je ne peux qu’espérer que nous ayons aujourd’hui les hommes politiques capables de dépasser leurs clivages, leurs ambitions, leurs intérêts pour faire preuve de l’humanisme nécessaire pour ramener le monde vers une vraie paix durable. Malheureusement quand j’entends certains discours, je suis frappé par leur violence dans le ton, la forme, le contenu. Un jour comme aujourd’hui, nous devrions nous souvenir de ceux qui ont donné leur vie au nom de la paix et recentrer nos discours uniquement sur ces valeurs qui ne sont pas que des mots. Dans notre quotidien, ne soyons pas trop prompts à juger ceux que nous ne connaissons pas, restons humbles dans nos critiques et nos jugements, ayons au moins une partie du courage de nos anciens, et regardons le monde avec amour mais de manière dépassionnée. Nous saurons alors contribuer à notre tour au maintien à travers le monde de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, ces valeurs que nous célébrons aujourd’hui et que nos héros d’hier ont fait le sacrifice de leur propre vie pour les préserver.

La libération évoque un formidable espoir: celui de construire un monde meilleur, fondé sur les valeurs universelles des droits de l'Homme. Nous devons entretenir cet espoir et le concrétiser au quotidien pour nous-mêmes, pour nos enfants, pour les autres.

Nous avons vu que l’homme est capable du meilleur comme du pire. Souhaitons donc que nous soyons dans les années à venir, nous aussi capables du meilleur pour que nous puissions toujours parler des conflits au passé.

Vive la République!

Vive la France!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: BULGNÉVILLE (88)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Borne du serment de Koufra: BULGNÉVILLE (88)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Borne du serment de Koufra: GRUSSENHEIM
» Borne du serment de Koufra: SARREBOURG (57)
» Borne du serment de Koufra: PARIS
» Borne du serment de Koufra: COSSÉ EN CHAMPAGNE (53)
» Borne du serment de Koufra: HERBÉVILLER (54)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: CÉRÉMONIES & MANIFESTATIONS-
Sauter vers: