La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC

Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Claude RIDOLCE
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/12/2017

MessageSujet: Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC   Lun 11 Déc 2017 - 4:17

Bonjour,

Mon père Jean, Georges RIDOLCE, né le 1er mars 1925, s'est engagé à l'âge de 17 ans dans la résistance (FFL) à Casablanca (Maroc).

Puis il a participé aux corps Francs, à la force "L", à la colonne LECLERC, et enfin à la constitution de la 2ème DB.

Il a participé, au sein du 1er régiment de Marche du Tchad à l'intégralité des campagnes du Maroc, du Tchad, de l'Algérie, de la Tunisie, de la Lybie, de l'Egypte, de la campagne de France, jusqu'au Nid d'aigle.

Il a notamment fait partie du commando ayant libéré la Caserne Latour-Maubourg aux invalides.

Je tente de constituer un dossier en vue de lui obtenir la légion d'honneur et de produire un fascicule sur son parcours. Je suis novice dans cet exercice de recherche mais je possède néanmoins pas mal de renseignements militaires.  Merci par avance de votre aide.

Toute information sur son parcours et éventuellement sur ses compagnons d'armes sera fondamentale.

Cordialement

Jean-Claude RIDOLCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LGD-501
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1042
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 03/12/2014

MessageSujet: Re: Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC   Lun 11 Déc 2017 - 8:03

Bonjour,

Bienvenue sur ce forum. Permettez-moi de vous féliciter pour les démarches que vous entreprenez au profit de votre père.
Je n'ai pas trouvé dans l'annuaire 1949 de personnel répondant au nom de Georges RIDOLCE. Cela ne veut cependant pas dire qu'il n'a pas appartenu à la Division, mais qu'il ne s'est pas fait connaître auprès de l'Association des Anciens lorsque cet annuaire a été établi après guerre ni par la suite et notamment les mois précédents le 70e anniversaire de la Libération pour lequel plusieurs promotions exceptionnelles de la Légion d'Honneur ont été créées. L'information et la recherche d'Anciens non promus avait alors été relayées par les services de l'ONACVG et par la revue "Caravane".
Le parcours que vous indiquez apparaît toutefois un peu chaotique. Entré en résistance à Casablanca en 1942, il semble peu vraisemblable qu'il ait pu participer aux campagnes du Tchad et d'Egypte. Si toutefois, c'est bien le cas, son parcours est particulièrement intéressant pour tous les passionnés de l'Histoire de la 2e Division Blindée afin de suivre le cheminement qui l'a conduit de Casablanca en 1942 jusqu'à la Colonne Leclerc et nous sommes impatients de le suivre.

Cordialement
LGD-501 salut

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurent fournier
Langue pendue


Nombre de messages : 1580
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC   Lun 11 Déc 2017 - 8:27

Bonjour,

bien venu sur le Forum. Il y a par contre un Jean Ridolci au RMT, peut-être est-ce lui. Vu les informations que vous donnez votre père était au 1er Bataillon du RMT ou IRMT donc avec le GT. D. (Groupement Tactique Dio). L'attaque de la caserne Latour-Maubourg a été effectuée par la 2e Section de la 1ère Compagnie du IRMT appuyé par le 1er Peloton du 2e Escadron du 12e Cuirassiers, peloton commandé par le lieutenant Briot de la Corchais, le tout appuyé par un groupe de FFI du quartier.
Les halftracks de cette 2e Section, commandée par le lieutenant MacClenahan sur HT BREST, sont :
HT BREST chef de groupe : ?
HT SAINT-NAZAIRE chef de groupe : sergent-chef Vandal
HT LORIENT chef de groupe : adjudant Ost et sergent Novelot
HT SAINT-MALO tractant un 57mm antichar ; chef de groupe ?
HT (nom pas encore connu) sergent Nanseck

surtout si vous avez des photos mettez les en ligne elles pourraient nous apporter des informations pour mieux vous aider.

Allez dans la rubrique "PUBLICATIONS" il y a peut-être des ouvrages qui vous apporterons des compléments d'informations. Je pense aux superbes ouvrages :

L'ODYSSEE de la COLONNE LECLERC de Didier Corbonnois aux éditions Histoire & Collections
CE SOIR SUR L'OUED d'Hubert Pittino aux éditons Müller
SARTHE, août 1944 Histoire d'une libération de Fabrice Avoie à compte d'auteur

Crdlt
Laurent

Si vous n'avez pas son livret militaire voici l'adresse pour en avoir une copie

Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque
26 allée du Chef d'escadron de Guillebon
75014 PARIS

☎ : 01 53 91 58 92
Fax : 01 40 06 07 33
Mail : fond.mlh@orange.fr

Nota: surtout prenez RdV avant d'y aller

___________________________________________

Si la personne est née à partir de 1921 :

Centre des Archives du Personnel Militaire (CAPM)
Caserne Bernadotte
Place de Verdun
64 023 PAU cedex

☎: 05 59 40 46 92 ; un répondeur nous invite à écrire en fournissant nom, date & lieu de naissance…!
Fax: 05 59 40 45 53
mail: dsn-bcaam-pau@sga.defense.gouv.fr

Pour plus d'informations, consultez cette page du site de la Ville de Pau, ou celle du Ministère de la Défense.

Armez-vous de patience, il paraît que ça peut prendre plusieurs mois…

• Si la personne est née avant 1921 :

Contacter les Archives Départementales du lieu de recensement ou du lieu de naturalisation (généralement le lieu de naissance ou de résidence vers l'âge de 18/20 ans).

Service Historique de la Défense à Vincennes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jean-Claude RIDOLCE
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 11/12/2017

MessageSujet: Je suis subjugué par votre réactivité et votre pertinence    Lun 11 Déc 2017 - 12:43

Bonjour à vous deux,

Il s'agit effectivement bien de mon père.

J'ai 71 ans et pour des raisons impossibles à développer ici je suis le produit de l'attaque de la caserne Latour-Maubourg. Mes parents ayant divorcés à l'âge de 1 an, je n'ai retrouvé mon père qu'il y a une dizaine d'années (grâce à internet).  Habitant La Réunion je ne l'ai rencontré (brièvement) que trois fois. Nous ne communiquons que par téléphone, mais très régulièrement...

Ancien informaticien et pionnier des Livres Virtuels Interactifs, j'ai collaboré autour d'une cinquantaine d'ouvrages sur la guerre de 1914-1918, notamment sur la création d'une base de données relationnelles ayant recensé tous les poilus sur l’intégralité des îles de l'Océan Indien (Réunion, Mayotte, Comores, Madagascar et Maurice).

Ayant réalisé récemment une vidéo pour l'antenne réunionnaise de la Légion d’Honneur, il m'est venu à l'idée de retracer le parcours exceptionnel de mon père, dans l'objectif de lui faire obtenir la "légion d'Honneur".

Engagé dans la résistance à 17 ans au Maroc, et ayant effectivement suivi le parcours décrit dans mon précédent Post, je commence à réunir des documents probants.  

J'ai pour cela développé un outil informatique retraçant le déroulé "au jour le jour" de la 2ème DB, avec en parallèle le parcours personnel de mon père. Cette base est destinée à la production d'une plaquette papier (financée par l'Onac local) et d'un livre virtuel interactif disponible sur Internet, sur mes deniers propres.

Pour ne pas réinventer l'eau chaude, si vous avez connaissance d'un éphéméride quotidien sur la progression des diverses versions des unités "Leclerc", merci de m'en informer.

Par ailleurs, l'état physique et mental de mon père est plutôt bon sachant que cette année, après avoir été amputé (à mi cuisse) de sa jambe droite, et perdu son épouse (après 67 ans de mariage), ainsi que de surcroit avoir subi l'année précédente une hémiplégie et la perte de l'un de ses fils.

Sa modestie est immense, car lorsqu'on l'interroge sur "SA" guerre, il répond sobrement "je n'ai fait que mon devoir".

Je précise que mon père a fait toutes les campagnes de la 2ème DB, en compagnie de son frère Cadet (Emile), y compris lors de l'épisode de Latour-Maubourg (ce qui doit également être une rareté).

Je vous remercie de me proposer votre aide, car je suis dans une course contre la montre... car malheureusement, son état de santé ne rend que peu probable qu'il vive centenaire. Et j'aimerais tant qu'il soit honoré de la décoration suprême... de son vivant !

Je peux vous fournir tous documents probants via DropBox, si vous me donnez une adresse mail, pour ce faire.

J'ai un million de questions à poser, dont la principale découle de papiers officiels, où il est dit qu'il a été "grièvement blessé " à la bataille de MITTELBRONN (Moselle) " (vraisemblablement le 21 novembre 1943), et pour laquelle il a eu une citation.

Les services médicaux refusent de me donner des précisions au prétexte que ce doit être à lui même de faire la démarche.

Or je me refuse à lui imposer ce tracassin qui de plus doit rester secret... par peur de ne pas réussir à obtenir sa médaille dans les délais et dont on me dit que cela peut-être long.

Merci d'avance pour votre aide et celle de votre magnifique forum (à qui je transmettrai évidemment le fascicule final)

Cordialement

Jean-Claude RIDOLCE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1401
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC   Lun 11 Déc 2017 - 19:50

je vous ai adressé un message privé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peut-être le dernier survivant de la colonne LECLERC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Dernier Survivant (The Quiet Earth)
» Décès du dernier survivant
» Décès du COL Taburet, dernier pilote Normandie-Niemen
» ou peut on trouver le dernier turbo?
» Dernier survivant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: Le Livre d'Or-
Sauter vers: