La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ounianda kebir Tchad

Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4008
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Ounianda kebir Tchad   Jeu 28 Sep 2017 - 9:07

...

C'est dans ce contexte que fin décembre une reconnaissance est menée par le commandant Hous sur la piste Ounianga - Tekro - Sarra.
Quelques extraits du compte-rendu de cette mission nous donnent une idée des difficultés qui attendent les " gars de Leclerc " :
" La piste contourne le Lac Yoa par l'est.
Trajet court mais dunes assez difficiles à franchir dans la dernière partie du parcours. […]
A la sortie de Tekro, montée sur la falaise assez délicate.
Le passage de la colonne, par cet endroit, sera très dur, mais il n'y a pas d'autres solutions […]
Plus loin le commandant note, On entre dans le Jef-Jef.
Le Jef-Jef est un plateau vallonné, semé de cailloux noirs très serrés qui semblent avoir été plantés individuellement.
Il faut louvoyer pour passer et bien faire attention à la hauteur des cailloux pour ne pas crever le carter ou démolir le pont arrière.
La vitesse des voitures est considérablement réduite.
Cela dure pendant 20 ou 25 kilomètres ".
Tout le reste du document est à l'avenant.
Après un examen complet de la situation, Leclerc décide la mise en place d'une base logistique avancée à Ounianga.
C'est aussi depuis Ounianga que les appareils du GRB 1 opéreront des missions de bombardements ou des reconnaissances photo au-dessus de Koufra .
...

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4008
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 28 décembre 1943   Jeu 28 Sep 2017 - 16:30

Leclerc a donné rendez-vous au commandant Hous à Ounianga le 28 décembre pour que celui-ci lui rende compte de la reconnaissance vers le nord.
Hous a quitté Faya Largeau le 23 avec 2 véhicules et après de courtes haltes à Ounianga et Tekro, il quitte ce poste le 25.
A peine à 5 km, une falaise rocheuse constitue un obstacle que les véhicules mettront une heure et demi à franchir.
Ensuite, le terrain est bon pendant 70 km pour atteindre le rocher de Tomma.
Il y a là une balise, avec une boîte aux lettres dans laquelle le lieutenant Garbit, avant la guerre, avait inscrit les coordonnées astronomiques du lieu.
Ensuite, pendant 20 à 25 km, les voitures trouvent un plateau vallonné, parsemé de cailloux qui risquent de crever les carters ou de casser les ponts arrière, et, avec quelques difficultés, le Rocher Noir est atteint.
C'est une autre balise.
C'est là que les Italiens avaient voulu creuser un puits, et sur place il y a les restes d'un fût de 200 litres et un petit carré entouré de murettes.
La zone de Jef-Jef est passée,
le guide affirme que jusqu'au puits de Sarra c'est du sable dur.
Le commandant Hous considère que sa mission est terminée et il rentre à Ounianga par le même chemin le 27 décembre au soir.
Son compte rendu est prêt et comme prévu, il le fera le lendemain au colonel Leclerc.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4008
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Un récit poignant : honneurs   Sam 25 Aoû 2018 - 18:24

MORTS DE SOIF DANS LE DÉSERT, RETROUVÉS 18 ANS PLUS TARD
Le 4 février 1941, le Gal Leclerc commande au GRB-1, une mission de bombardement
sur les défenses du fort d'El Tag à Koufra (Libye).


.....



source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4008
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Lionel de Marmier    Sam 25 Aoû 2018 - 18:29

En janvier 1941, Lionel de Marmier crée une base de départ à l'oasis de Ounianga-Kébir d'où partent les missions de bombardement des positions italiennes de Koufra, les 2, 5 et 10 février 1941, appuyant ainsi la marche du Général Leclerc.
Le Lieutenant-colonel de Marmier est désigné par le Général de Gaulle, le 22 mars 1941, pour organiser les unités de chasse et de bombardement situées au Moyen-Orient.
À cet effet, il est nommé Adjoint Air du général Catroux au Caire.
Le Général de Gaulle désirant regrouper tout le personnel disséminé dans les unités britanniques sous la cocarde française, Lionel de Marmier replie le personnel et le matériel du Groupe réservé de bombardement no 1 à Damas, le 13 août 1941.
Le 24 septembre 1941, il fonde alors le Groupe « Lorraine » (le G.R.B.1 devient le Groupe de bombardement no 1 « Lorraine », G.B. Lorraine).
Au printemps 1941, malgré le désir de Lionel de Marmier de commander une unité engagée, le Général de Gaulle lui confie la tâche très importante d'organiser les lignes aériennes militaires françaises (LAM), avec l'objectif de relier le Moyen-Orient aux territoires présents en Afrique-Équatoriale française et en Afrique-Occidentale française, rattachés à la France libre.
En dépit des difficultés et du manques de matériel et de personnel, les lignes aériennes militaires commencent à fonctionner dès la fin 1941. Ce système de transport prend alors une importance considérable, par le transport de personnels, de matériels et de vivres qu'il permet. Lionel de Marmier en est nommé directeur en 1943.

source




***********************

Il est chargé, le 12 août 1940, de former le premier groupe de combat, appelé G.C.1 (groupe de combat n° 1) constitué de 4 escadrilles. Lionel et son groupe débarquent à Douala au Cameroun, le 23 septembre 1940, il y rencontre le Général LECLERC (Philippe Leclerc de Hauteclocque) qui vient de rallier le Cameroun à la France-Libre.
Du 1er au 11 novembre 1940, le G.C.1 assure des missions de mitraillage et de bombardement contre les points fortifiés de Libreville et de Port-Gentil. Le Gabon se rallie à la France-Libre.
A partir du 25 novembre 1940, les avions du G.C.1 regroupés à Fort-Lamy au Tchad avec ceux des trois escadrilles du groupe Topic, forment le G.R.B.1 (groupe réservé de bombardement n° 1).
En janvier 1941, Lionel établit une base à l'oasis d’Ounianga-Kébir au Tchad d'où partent les missions de bombardement des positions italiennes de Koufra en Libye, les 2, 5 et 10 février 1941, appuyant ainsi la marche du Général LECLERC.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ounianda kebir Tchad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ounianda kebir Tchad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tchad
» Dahlak Kebir
» AID EL KEBIR (2009)
» Dodge au Tchad
» Patrouilleurs classe Kebir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: