La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Trappes Yvelines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Trappes Yvelines   Dim 17 Jan 2016 - 7:34

23 août 1944

Voir La Verrière dans le forum

" />

L'obusier "Sanglier" du 3ème peloton du 4ème escadron du 1er RMSM est touché par un obus de 88 au carrefour de la Malmedonne à Trappes :


le brigadier Paul Rondeau

Paul RONDEAU

Mort pour la France le 23-08-1944 (Forges les Bains, 78 - Yvelines (ex Seine-et-Oise), France)

Né(e) le/en 07-03-1914 à St André d'Ornay (85 - Vendée, France)

Carrière
Statut
militaire

Unité
1 er RMSM

Mention
Mort pour la France

Sources
Service historique de la Défense, Caen


Cote
AC 21 P 146545


et les spahis Moïse Jardin
Moïse Albert Maurice JARDIN

Mort pour la France le 24-08-1944 (Rambouillet, 78 - Yvelines (ex Seine-et-Oise), France)

Né(e) le/en 31-10-1924 à Dreux (28 - Eure-et-Loir, France)

Carrière
Statut
militaire

Unité
1 er RMSM

Mention
Mort pour la France

Cause du décès
tué par balles

Sources
Service historique de la Défense, Caen


Cote
AC 21 P 57438

et Louis Rink sont tués.


Louis RINK

Mort pour la France le 23-08-1944 (Forges les Bains, 78 - Yvelines (ex Seine-et-Oise), France)

Né(e) le/en 14-12-1919 à Strasbourg (67 - Bas-Rhin, France)

Carrière
Statut
militaire

Unité
1 er RMSM

Mention
Mort pour la France

Sources
Service historique de la Défense, Caen


Cote
AC 21 P 143350


source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Malmedonne Trappes   Lun 28 Mar 2016 - 6:00

" />

http://www.jmfourgous.com/index.php?2007/06/18/197-ceremonie-a-la-malmedonne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 24 août 1944   Ven 6 Mai 2016 - 6:04

Le 24, avec des moyens réduits, allaient être poussées des reconnaissances en force sur les axes:
- Voisin-Guyancourt-Versailles
- Montigny-Trappes-St Cyr l'École-Versailles.

Les deux détachements étaient commandés par Martin-Siegfried et Oddo qui, comme St. Cyriens, avaient arpenté à pied et à cheval ces terrains d'exercice contre toutes sortes d'hypothétiques ennemis.
Ils purent pénétrer dans Voisins et Montigny-le-Bretonneux, le Manet et même Trappes, mais, presque sans infanterie d'accompagnement, leurs blindés légers ne purent aller plus loin.

La journée du 25 août se passa comme dans un rêve.
Sans transition, l'on passait du combat à la fête. Jusqu'à Versailles, les barricades ennemies avaient été abandonnées, mais la progression restait celle d'une troupe d'attaque.
A Versailles, la foule en liesse était si compacte que Morel Deville dut faire ouvrir les grilles du Château pour donner tranquillement ses ordres.

La route de St-Cloud par la côte de Picardie et Ville d'Avray était vide d'Allemands, d'habitants et de résistants, et le pont de St-Cloud fut atteint sans incidents ni délais. L'avenue de la Reine, conduisant à la Porte de St-Cloud, était obstruée par quelques barricades gardées par des civils qui les ouvraient obligeamment.
La couleur des calots invitait parfois certains poings à se lever, mais ils s'ouvraient rapidement en un salut plus fraternel.

A la porte de St-Cloud, la confusion était extrême.
La foule hurlant sa joie envahissait tout: chaussée, trottoirs, refuges; les unités étaient mélangées, Shermans, half-tracks, jeeps étaient complètement recouverts de civils et les hommes d'équipages de rouge à lèvres.
Des drapeaux tricolores flottaient partout.
Mais la guerre n'en était pas finie pour autant; des obusiers tiraient vers le nord, des postes radio grésillaient et les chefs arrivaient à donner des ordres.

C'est ainsi qu'à partir de là, le peloton Serizier fut envoyé réduire une position ennemie à Neuilly.
Aidé de deux T.D., il en venait à bout après une demi-journée de combat, détruisant plusieurs véhicules dont une A.M. et un « Ferdinand » (char fortement blindé et armé d'un canon de 88).

Martin-Siegried était engagé contre un ennemi occupant l'île de Billancourt, mais, faute d'infanterie ne pouvait franchir le pont défendu par une barricade.
Savelli, renforcé du peloton Oddo, s'installait en bouchon face aux blindés signalés à Chatou et vers le Mont Valérien.

page 78 et le début de la 79 de "Calots rouges et croix de Lorraine de Paul Oddo et Paul Willing du RMSM

dans le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Jeudi 23 août 1944   Ven 27 Mai 2016 - 7:32


Ouvrage Les non-dits de la poche de Falaise-Chambois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trappes Yvelines   Aujourd'hui à 2:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Trappes Yvelines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Kal ho naa ho" à Trappes
» Forum SQYBUS > Saint-Quentin-en-Yvelines
» NEIGE DANS LES YVELINES
» Trappes d'ailes pour PC9 ARTF 1.45
» bonjour des yvelines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: