La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat   Mer 4 Nov 2015 - 7:38

" />

Victor Emmanuel Largeau

Le 25 juillet 1940 , le capitaine Philippe de Hautecloque se présente au général de Gaulle à Londres sous le pseudonyme de Leclerc.

Formé à Saint-Cyr puis à l’école de cavalerie de Saumur, Leclerc a débuté la Seconde Guerre mondiale sur le front belge.

Deux fois prisonnier, deux fois évadé, il a gagné l’Espagne pour rejoindre Londres.

De Gaulle le nomme aussitôt commandant et lui donne pour mission de rallier l’Afrique équatoriale française à la France libre.

Depuis le 11 juillet 1940 et l’arrivée au pouvoir du maréchal Philippe Pétain, la France et ses territoires étaient dirigés par le régime de Vichy, favorable à la collaboration avec l’Allemagne nazie.

Avec René Pleven et les capitaines André Parant et Claude Hettier de Boislambert, le capitaine Leclerc débarque le 12 août à Lagos, au Nigéria.


De là, il rejoint le Tchad* où le gouverneur Félix Eboué déclare son ralliement à la France le 26 août.

L’Oubangui-Chari (actuelle République centrafricaine) le suit.

Dans la nuit du 26 au 27, Leclerc et Boislambert débarquent d’un petit bateau au Cameroun et proclament l’autorité de De Gaulle à Douala.

Le commandant Louis Dio, qui arrive de Fort-Lamy (Ndjamena) à la tête d’un détachement du régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad, les rejoint.

Le 28, le colonel Edgard de Larminat prend possession des bâtiments de gouvernement général à Brazzaville.

En trois jours seulement – les «Trois glorieuses» – l’AEF est presque conquise.
Seul le Gabon résiste encore.


En septembre, encouragé par ce succès, le général de Gaulle tente d’obtenir le ralliement de Dakar et de l’Afrique occidentale française.
L’opération pacifique échoue et tourne à l’affrontement entre les flottes vichyssoise et anglaise (24-25 septembre).

Le 8 octobre 1940, De Gaulle arrive à Douala.

La ville est en liesse.

Avec Larminat – qui vient d’être nommé général et haut-commisaire pour l’Afrique équatoriale – et le colonel Leclerc, le général de Gaulle établit une stratégie pour envahir la Libye, sous domination italienne depuis 1913.

Les premiers bataillons de marche noirs sont créés : BM1 (Congo), BM2 (Oubangui-Chari), BM3 (Tchad), BM4 (Cameroun).

Article Jacques MASSU





source


Dernière édition par Planchon le Lun 11 Avr 2016 - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Ordre du jour du 7 mars 1941 ( Fort El Tag; Libye)   Mer 4 Nov 2015 - 9:56

ORDRE DU JOUR



Le 2 mars à 6 heures, les couleurs françaises montaient sur le Fort El Tag, conquis sur l'ennemi après dix jours de combat.
" />


Par cette victoire, le régiment de Tirailleurs sénégalais du Tchad montrait à tous que la France n'est pas vaincue et que son armée est résolue à lutter jusqu'à la victoire finale.

L'importance de ce fait d'armes sera vivement ressentie par nos camarades de combat d'abord, par nos alliés ensuite, enfin par nos compatriotes demeurés sous le joug de l'ennemi, ou lâchement résignés à la défaite.

Le premier devoir est de remercier tous ceux qui ont permis ce succès.

Je m'incline devant les tombes du caporal-chef et des tirailleurs qui ont donné leur vie pour la patrie.

Je remercie le chef de bataillon DIO, les lieutenants ARNAUD et CORLU, les sergents-chefs BOURRE, BRIARD, GRISELLY et HABELT, le caporal-chef, les soldats DERALT et ULRICH, les caporaux BOULBOGOL et KOSSIBAI, les tirailleurs ASSOUM, GOMAI, GLERE, KLADOM, TETAINA et TOUGOUNGAR, qui ont versé leur sang devant KOUFRA.

Je félicite les officiers, sous-officiers et soldats dont l'attitude a été particulièrement remarquée au cours du combat.

Je remercie tous les militaires qui ont pris part à l'opération et ont supporté la fatigue.

Je remercie le personnel de la place de LARGEAU, de la portion centrale du régiment et de l'Intendance, qui ont permis au ravitaillement de fonctionner dans des conditions très satisfaisantes.

Je remercie les conducteurs civils qui ont assuré la bonne exécution de tous les transports.

Que ce premier succès soit pour tous un encouragement, dans la lutte que nous avons engagée et que nous mènerons jusqu'au  bout.



LARGEAU, le 7 mars 1941

Le colonel LECLERC

Commandant le régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad.

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Ordre du jour du 17 mars 1942 (Koufra)   Mer 4 Nov 2015 - 9:59

ORDRE DU JOUR

Forces de l'Afrique Française combattante

Commandant Militaire du TCHAD

Un détachement de troupes terrestres et aériennes du TCHAD vient d'opérer pendant plusieurs semaines en territoire ennemi, au milieu d'organisations défensives importantes, à plusieurs centaines de kilomètres de ses bases.

Quatre postes fortifiés ont été pris, plus de 50 prisonniers faits, plusieurs dépôts importants d'essence et de munitions incendiés, de nombreuses armes automatiques emportées ainsi que trois avions détruits.

Trois drapeaux dont un déchiré par nos projectiles ont été pris et prendront place dans la salle d'Honneur du Régiment, en face de celui de Koufra.

Ces résultats sont dus à l'audace et à la bravoure des combattants mais aussi au travail acharné de tous ceux qui les ont aidés.

Nous ne sommes pas encore mûrs pour l'esclavage.

VIVE LA FRANCE




Largeau le 17 Mars 1942

Le Général Leclerc, Commandant Militaire du  Tchad.

Signé : LECLERC.

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Colonne Leclerc   Mar 19 Juil 2016 - 9:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat   Jeu 9 Nov 2017 - 10:24


source

CHAD.
Faya.
Colonel Leclerc (right) with officers of the Free French looks at a banner of the Compagnia Sahariana di Cufra, the Italian desert patrol.

1941.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3787
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Paul Couronet   Sam 11 Nov 2017 - 7:04


Paul Courounet
Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Train divisionnaire

lien

source ordre de la libération



En janvier 1940 il est affecté à la Compagnie Portée du RTST à Faya-Largeau.
Le 26 août 1940, il participe activement au ralliement du Tchad à la France Libre en entraînant plusieurs de ses camarades indécis.
Avec la Colonne Leclerc il prend part comme chef de pièce de mitrailleuse au combat de Koufra dans le désert de Libye.
Son attitude devant Koufra lui vaut d'être nommé adjudant à titre exceptionnel par le général de Larminat et la citation à l'ordre de l'Armée, suivante :
"Sous-officier consciencieux et de grand sang froid.
Le 18 février devant Koufra a éteint, sous le feu de l'ennemi, sa voiture mitrailleuse incendiée.
Dans la journée du 19, par l'efficacité de son tir, a contribué au succès remporté par son peloton."
En décembre 1941 il est affecté à la 2e Cie auto du RTST à Fort Lamy (Tchad) et participe en janvier et février 1942 à la première campagne du Fezzan.
Le 23 mai 1942, l'adjudant Courounet est fait Compagnon de la Libération.
Promu adjudant-chef en octobre 1942, il participe avec la Colonne Leclerc puis la Force L, comme chef de section détachée de la C.A. 2, aux opérations de la 2e campagne du Fezzan, de Tripolitaine et de Tunisie au cours desquelles il fournit un très gros travail de transport dans des conditions extrêmement pénibles.
Il continue ensuite à servir comme adjudant-chef à la 497e Compagnie du Train Divisionnaire de la 2e Division Blindée du général Leclerc. A ce titre il fait mouvement vers l'Angleterre avec la 2e DB au printemps 1944 et débarque en Normandie le 1er août 1944.
Après la Normandie et la libération de Paris, Paul Courounet est nommé sous-lieutenant à titre exceptionnel et poursuit la guerre dans les Vosges puis en Alsace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tchad Faya-Largeau Leclerc et Larminat
» Tibesti (Koufra) Tchad Libye ; Colonne Leclerc
» Colonne Leclerc
» KIT CHOCOLATS DE PAQUES LECLERC 7,62 EUROS 3 MOULES
» l'assault de julien Leclerc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: