La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angleterre Huggate (Yorkshire)

Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4153
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Angleterre Huggate (Yorkshire)   Jeu 15 Oct 2015 - 11:46

Jean Nanterre 501ème RCC

" />

..


Le mois suivant Jean Nanterre, avec son unité, rejoint Sabratha en Tripolitaine où se constitue le 501e Régiment de chars de combat (501e RCC) au sein de la 2e Division blindée du général Leclerc.
Au Maroc, le 1er septembre 1943, il est affecté à la 4e Compagnie du 501e RCC, équipée de chars légers.

Le 20 mai 1944, l’unité est dirigée vers l’Angleterre où elle débarque le 31 mai. Stationné au camp de Huggate, dans le Yorkshire, puis à Bourgnemouth, Jean Nanterre embarque à destination de la France le 25 juillet 1944.

Il débarque à Utah-Beach le 2 août 1944, fait mouvement avec son régiment et bivouaque près du Mans le 10 août.

A partir du 11 août, il participe à la campagne de Normandie, et notamment aux combats d’Ecouché, pour fermer la poche de Falaise, où il fait à nouveau preuve d’audace en se portant hardiment au contact des éléments américains en dépit du danger.

Il quitte Ecouché le 23 août pour se diriger avec son régiment en direction de Limours, pour prendre ensuite part à la bataille de Paris, les 24 et 25 août 1944, dans les combats du Luxembourg, du Sénat, de la rue de Rivoli, de l’hôtel Meurice et de la place de la Concorde.

Lors de l’avancée vers l’est de la Division Leclerc, il participe à l’attaque d’Andelot le 12 septembre, puis à la campagne des Vosges et aux combats de la Ferme des Mouteaux, de Doncières, et de Châtel.
Là, traversant à gué la Moselle, il neutralise les armes automatiques qui arrêtent l’infanterie et, progressant au mépris du feu intense de l’ennemi, il ramène sa section intacte et permet la création de la tête de pont.

Il est, pour cet acte, cité à l’ordre du corps d’armée.

Jean Nanterre prend également part à l’attaque de Brouville Merviller, où il parvient à regrouper son détachement dont le chef venait d’être tué, ce qui lui vaut, une fois encore, d’être cité, puis à l’opération de Montigny, le 1er novembre, et à l’attaque menant à la libération de Strasbourg, le 23 novembre 1944.

Le 2 décembre 1944, il est grièvement blessé par éclats d’obus, à Herbsheim.

Il rejoint son unité à sa sortie de l’hôpital le 7 mars 1945 pour être stationné à Cracay, dans le Cher, puis affecté au P.C. du régiment en qualité d’officier de renseignements.

Il quitte ce lieu, le 23 avril 1945, pour prendre part à la fin de la campagne d’Allemagne.

Il combat à Tegernsee et à la prise de Schliersee le 3 mai 1945.

Il participe également à la prise de Berchtesgaden et de Strub le 5 mai.

Toujours détaché en pointe pour les missions de reconnaissance de cette campagne, son sang-froid et son dynamisme le font citer à l’ordre de la division.

...


Source : Ordre de la Libération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4153
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Gaston Eve dans les Forces Françaises Libres (Montmirail)   Sam 2 Jan 2016 - 12:50

...

Huggate Yorkshire.
Lorsque nous sommes arrivés à Huggate, un petit hameau situé dans les landes du Yorkshire, tout avait été préparé pour nous par l'armée Britannique.

[img][/img]

Des centaines de tentes s'étiraient sur une large zone des landes, et des cuisines mobiles étaient prêtes à nous servir à manger.

Nous étions regroupés à 8 dans une tente, et en tant que caporal j'étais responsable d'un équipage.


Huggate était un très petit village ; pas de magasins, sauf un « pub», interdit de nous tous. Pocklington, la ville la plus proche, se trouvait à 18 kilomètres, Hull à 40 kilomètres, York, 40 kilomètres.

Il y avait beaucoup de travail pour nous à faire.

Chaque char devait être muni de lourdes plaques de métal en plus, chacune d'une épaisseur de quatre centimètres, soudée sur les cotés pour fournir à l'équipage plus de protection contre les tirs ennemis.

Un insigne de la division et le nom de chaque char a été conçu au sein du haut commandement.

L'insigne représentait une carte bleue de la France, avec la Croix de Lorraine superposée en or.

Les noms des chars étaient tous des noms issus de la batailles napoléoniennes. Un remaniement des équipages était en cours.

Jusqu'à ce jour mon char s'appelait toujours le "Champaubert" et mon ami Roger était dans le "Montereau".

Maintenant Roger était délégué au "Champaubert" et j'étais délégué au "Montereau" en tant qu'opérateur radio et chargeur de canon et lorsque nécessaire à être l'opérateur de la mitrailleuse lourde.

Ce changement était censé avoir un effet dévastateur sur chacune de nos vies pendant les mois à venir.


Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4153
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: ADJUDANT HENRI CARON    Dim 16 Sep 2018 - 6:20

....

Un mois plus tard la division fait mouvement pour s’installer dans un camp d’entraînement près de Rabat.
En février 1944, on procède au baptême de son char désormais appelé " Romilly " (numéro matricule 420613) en présence de sa marraine, Mlle Bruneau.
Le 10 avril 1944, c’est l’embarquement pour l’Angleterre. Aussitôt arrivé, le 501e RCC s’installe dans le camp de Huggate.
Le 1er juillet, Caron est nommé adjudant. Depuis le débarquement en Normandie le 6 juin 1944, il piaffe d’impatience de reprendre le combat et de délivrer sa terre natale.
Le 3 août, il débarque avec la 2e DB en baie de Carentan. Il laisse exprimer sa joie et son émotion : « Nous débarquons sur le sol de France à cinq heures. Mon premier geste fut de faire le signe de la croix et d’embrasser le sable. Il y a de grandes circonstances dans la vie. Celle-là en est une. Après quatre ans deux mois et trois jours, rien, n’est plus beau que de retrouver ce qu'on a perdu ». 4
C’est le début de l’épopée de la division Leclerc. Le 12 août, le " Romilly " reçoit son baptême du feu dans la forêt d’Ecouves 5 près d'Alençon. Le 22 août en soirée, la 2e DB reçoit enfin l’ordre de foncer sur Paris afin d’aider les Parisiens qui viennent de se soulever contre l’occupant. Le lendemain, plus de 200 kilomètres sont parcourus sur deux axes principaux. Le 24, la progression reprend. Le groupement tactique auquel est rattaché le 501e RCC remonte la Nationale 20. Le «Romilly» atteint successivement Arpajon, Montlhéry, Ballainvilliers, Longjumeau, puis Antony en fin d’après-midi où il détruit deux canons antichars.

...

source

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angleterre Huggate (Yorkshire)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angleterre Huggate (Yorkshire)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angleterre Huggate (Yorkshire)
» Angleterre Fimber (Yorkshire)
» Achat en Angleterre...
» David Peace : Quatuor du Yorkshire, The Damned United ...
» Offre promotionnelle Cars en Angleterre jusqu'au 31 décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: