La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carrouges Orne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Carrouges Orne   Sam 19 Sep 2015 - 13:15

Avenue du Maréchal LECLERC

sur ce site

Le 11 août 1944, les soldats de la 2ème division blindée française aux ordres du général Leclerc reçoivent l'ordre de s'emparer de Carrouges tout en reconnaissant une partie de la forêt d'Ecouves.

Au même moment, les Allemands veulent contre-attaquer depuis ce secteur en direction du Mans, mais étant donné que l'axe général de l'offensive du XV Corps américain s'oriente vers Argentan à l'est de la forêt d'Ecouves, la contre-attaque menée par le General der Panzertruppen Heinrich Eberbach, commandant la 5. Panzerarmee, est réorientée vers l'est afin de frapper le flanc gauche des divisions américaines.

Le début de l'opération allemande est prévue pour le 12 août.

Le 13 août 1944 à 9 heures, les hommes du 4ème escadron du 12ème régiment de Cuirassiers (appartenant au GTD, Groupement Tactique Dio) se mettent en route en direction de Carrouges, formant l'avant-garde du groupement tactique, et ils détruisent plusieurs véhicules allemands appartenant à la 2. Panzer-Division pendant la progression.

Le char Sherman baptisé "Lille" du sous-lieutenant Michel Pity, commandant le 1er peloton du 4ème escadron, entre en tête dans Carrouges depuis le sud à compter de midi. Après d'intenses combats qui se prologent jusqu'en milieu d'après-midi et qui voient l'intervention de chasseurs de chars du  Régiment blindé de fusiliers-marins, l'escadron fait notamment prisonnier un lieutenant-colonel parachutiste allemand.

Le 2ème escadron s'installe à 1,5 kilomètre à l'est de Carrouges, couvrant ainsi le flanc droit du régiment qui y installe son bivouac pour la nuit.

A 18 heures, une patrouille adverse est repoussée à cet emplacement, 10 soldats allemands sont faits prisonniers.
Deux heures plus tard, l'état-major du régiment arrive à Carrouges puis gagne l'emplacement du bivouac.

Le lendemain, 14 août, des reconnaissances sont déployées depuis Carrouges vers le nord puis le groupement tactique Dio quitte la commune à l'aube du 15 août.
" />


sur ce site

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: Carrouges Orne   Ven 23 Oct 2015 - 11:30

RBFM

...

DIMANCHE 13 AOUT 1944 :

8 h :
départ de la Boissière dans l'arrière garde du GTD sur la route N 12 vers la Bretagne.
Le GTD dile vers Carrouges pendant que le 2° Peloton couvre le carrefour en prenant la Lacelle.
Quelques minutes après, arrivée d'une DB américaine.
Repris la route de Carrouges, dépassé Josse, entré à Carrouges.

Protégé les issues nord et nord-est pendant le combat de rues.
Fait des prisonniers.
Le Corsaire démolit une jeep et un camion, la protection s'empare des occupants.

Progressé en avant garde avec le GTD sur la route de Sées jusqu'à un carrefour ou un Tigre était en embuscade.
24 prisonniers Allemands fusillés parce qu'ils avaient que la voie était libre.

Grosse résistance, on se replie sur Carrouges, fait un bouchon sur la route pour protéger retrait
Bivouac à Carrouges.



...

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Groupement Tactique Dio    Dim 1 Nov 2015 - 7:16

GTD


...


13 août
Le Groupement tactique Dio part à 6 heures, il occupe Ciral et  Carouges (61).

Le  groupement de Langlade se dirige vers le même objectif mais en contournant la forêt de Carouges.


Le groupement Warabiot établit une tête de pont sur l'Orne à Ecouché, tandis qu'un 4ème élément termine de nettoyer la forêt d'Ecouves à partir de Tanville.

...

" />


source


Dernière édition par Planchon le Lun 4 Jan 2016 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Albert Grand   Mar 24 Nov 2015 - 10:41

3ème RAC GTD

Albert Grand
" />
...

En septembre 1943, le Régiment fait route vers Temara au Maroc où va se constituer, puis s'équiper et s'entraîner pendant de longs mois, la 2e Division blindée. Le 10 novembre 1943, le 3e RAC, se condense en un groupe qui prend le nom de 1er Groupe du 3e RAC (1/3 RAC).

Le Groupe, placé sous les ordres du chef d'escadron Fieschi en remplacement du lieutenant-colonel Crépin, nommé commandant de l'Artillerie divisionnaire de la 2e DB, comprend alors un Etat-major et trois batteries de six pièces automoteur commandées successivement par les capitaines Dubois, Demarle et Magnat.

Au sein de la 2e DB, le 1/3 RAC forme l'artillerie du Groupement tactique Dio (GTD).

Albert Grand effectue toute la campagne de France comme officier de liaison auprès du GTD ; dans la région de Carrouges, au début d'août 1944, il se porte volontaire pour des patrouilles de nettoyage au cours desquelles il ramène de nombreux prisonniers.

Au cours des opérations du 19 au 23 novembre 1944 qui amèneront la prise de Strasbourg, aussi bien que dans les opérations au sud de Strasbourg à partir du 28 novembre, il rend les plus éminents services par son inlassable activité et son dévouement. En particulier, il s'expose personnellement au cours des liaisons, réalisées dans des conditions difficiles, pendant la traversée des Vosges les 21 et 23 novembre 1944.

Promu sous-lieutenant en janvier 1945, il termine la guerre en Allemagne, à Berchtesgaden.

...


Source : Ordre de la libération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 13 août 1944   Lun 4 Jan 2016 - 15:51

1 et 2 /RMT


...

13 août 1944

Départ du groupement sur Carrouges, poursuite de l'ennemi, capture de nombreux prisonniers et de véhicules.
La 1ère compagnie est à l'avant-garde le reste du bataillon en colonne derrière les chars.


La 1ère fait un débordement à Lalacelle  , nettoie Ciral.


La 2ème est appelée en renfort et continue le nettoyage de Ciral à la prise de Carrouges.
" />

....


source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 13 août 1944   Dim 10 Jan 2016 - 9:07

12ème cuir

Le 13 août 1944 en fin de matinée, le 4eme Escadron du 12ème Cuirs, Lieutenant Pity en tête, penétrait dans la ville de Carrouges et la libérait.


Les combats reprirent en tout début d'après-midi, le 3ème escadron étant en tête, avec pour objectif initial d'arriver jusqu'à Argentan et y pénétrer.


Au Menil Scelleur, la résistance ennemie se fit encore plus vive, à tel point que l'objectif initial a été modifié et l'attaque portée en direction de Mortrée.


Le premier peloton du 3/12e RC du Lieutenant Desforges a alors repris l'initiative, le char Angers, aux ordres du Maréchal des Logis Chef Victor Aupin étant en tête.

Arrivés au lieu-dit La Perdrière, un groupe de quelques résistants indique à Aupin que de nombreux chars allemands se sont réfugiés dans les bois bordant la route menant à Goult.
" />


Le char Angers s'engage sur cette route et environ deux cents mètres plus loin, est touché par un obus tiré par un char ou un antichar allemand. presque à bout portant.

Sous la violence de l'impact la tourelle du char Angers est déboitée et l'obus ricoche, coupant la tête du MdLC Aupin.

" />

Celui-ci s'effondre, se vidant de son sang, sur le tireur Diemer placé juste devant.

L'équipage, très fortement commotionné, s'échappe sous la mitraille allemande par le trou d'homme, et se met à l'abri dans un fossé, rejoignant le char du MdL de Briey, l'Argenton, qui suivait à une cinquantaine de mètres derrière.

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Lieutenant PITY 2ème Escadron du 12ème Cuir    Dim 10 Jan 2016 - 9:53

...
Lieutenant PITY 2ème Escadron du 12ème Cuir

" />

Raymond Ciroux a évoqué sa première journée comme combattant sous ses ordres. « Je m’étais engagé la veille à Alençon. Avec ce jeune lieutenant de 24 ans, nous avons libéré Carrouges ».

...

Il a suivi le lieutenant jusqu’à sa mort, dont il fut témoin direct, dans un guet-apens des SS au Bourget le 27 août 1945, juste avant la reddition de la Wermacht.
...

source

" />
" />
" />
" />

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Adolphe VÉZINET   Dim 17 Jan 2016 - 12:34

RMT


" />

Adolphe Vézinet est promu lieutenant-colonel en mars 1944 et embarque pour l'Angleterre avec la 2e DB en avril 1944 à Oran.

C'est au sein de la 2e DB qu'il prend part, après le débarquement, aux combats de Libération (Alençon, Paris, Strasbourg, Berchtesgaden) comme chef d'Etat-major, puis comme commandant d'un Groupement Tactique Blindé et enfin, comme sous-chef d'Etat-major de la Division.

Son inlassable activité est à la base des succès de Dugny, du Bourget et de Blanc-Mesnil et il fait montre d'une très belle attitude au feu notamment lors des combats de Carrouges au cours desquels il est blessé.

Il est également le libérateur de Baccarat (31 octobre 1944) dans les Vosges.

Au cours des opérations au sud de Strasbourg, il enlève successivement, à la tête de son groupement tactique, les villages de Krafft, Erstein, Gerstheim, Obenheim, Boofzheim et Friesenheim.

Il libère, à la fin du mois de novembre 1944, Erstein en Alsace.

En janvier 1945 Adolphe Vézinet reçoit ses galons de colonel et se voit confier le poste de chef d'Etat-major du Corps Expéditionnaire d'Extrême-Orient qui se met en place sous les ordres du général Leclerc.

Il quitte ce poste en juin 1945 pour prendre la Direction des Troupes Coloniales.

En 1946, il redevient chef d'Etat-major du général Leclerc jusqu'à la mort accidentelle de celui-ci en novembre 1947.

Source : Ordre de la Libération



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 13 août 1944   Lun 30 Jan 2017 - 15:07











source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3291
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Plaques    Ven 21 Avr 2017 - 9:12




Plaques général Leclerc & soldats 2e DB

Plaque à la mémoire du général Leclerc, chef de la 2e Division blindée française et libérateur de Carrouges le 13 août 1944.

Une seconde plaque porte les noms de huit soldats de la 2e DB tombés au combat dans l’Orne.

Situation : au pied du monument aux Morts situé près de l’église

source

François René BRUCHET

Mort pour la France le 13-08-1944 (Le Mesnil Scelleur (Orne), 61 - Orne, France)

Né(e) le/en 12-06-1922 à Craon (53 - Mayenne, France)
Carrière
Statut militaire
Unité 2 e DB 3e RAC 2e Bie
Mention Mort pour la France
Cause du décès tué par balle
Sources Service historique de la Défense, Caen
Cote AC 21 P 34741

André Georges Stéphane Antoine CHRISTOPHE

Mort pour la France le 13-08-1944 (Carrouges, 61 - Orne, France)

Né(e) le/en 16-01-1925 à Saint Sauveur
Carrière
Statut militaire
Unité 1 er Rgt Marche du Tchad 1ere Cie
Mention Mort pour la France
Sources Service historique de la Défense, Caen
Cote AC 21 P 45409
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carrouges Orne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carrouges Orne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Foret D'Ecouves (Tanville) (Carrouges) Orne
» Carrouges Orne
» au fil de l'orne .....
» portes ouvertes dans l'Orne
» crop a chaumont dans l'orne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: