La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Birkenwald Bas-Rhin

Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4146
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Birkenwald Bas-Rhin   Sam 19 Sep 2015 - 9:10

Le Château de Birkenwald allait immédiatement servir de quartier général et, dès le soir du 21 novembre, un chef militaire encore inconnu des Alsaciens, le Général Leclerc de Hautecloque, s’y installa et commandera le lendemain l’attaque de Saverne et, le surlendemain, l’assaut victorieux de Strasbourg.

Témoignages :

Georges Riff – 2ème Régiment de Marche du Tchad

« Nous sommes reçus comme des parents qui ont été longtemps absents et qui viennent de loin.
Comme après une longue séparation, on parle peu, ayant trop de choses à dire.
Mais en Alsace, le sens des réalités revient vit.
Ces garçons doivent avoir faim, se disent nos bonnes paysannes et chacune ajoute quelques couverts à la table familiale, pendant que les jeunes filles offrent le schnaps avec ce sourire qui est la récompense du guerrier ».

Henri d’Idevalle – Aide de camp du Général Leclerc

« Leclerc installa son poste de commandement au Kaiserpalast.
Il venait de capturer son quatrième général allemand.
Beau tableau pour un veneur.
Le 22 novembre au soir, après la chute de Saverne, il avait donné audience au général de corps d’armée Brühl, sa victime du jour, dans le manoir de Birkenwald.
Songea t-il ce jour là que dans ce rendez-vous de chasse, un autre grand cavalier né à Strasbourg, Charles de Foucault, passa toutes ses vacances d’enfance et de jeunesse ?
Je ne le pense pas.
Quand je le lui rappelai peu de temps après il en parut agréablement étonné. »


SOURCE

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4146
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 21 novembre 1944   Mar 8 Mar 2016 - 8:31

" />

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4146
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 21-22 novembre 1944   Lun 13 Mar 2017 - 10:11

Biographie de l'Aspirant Christen-Marcel
2ème DIVISION BLINDEE
- 501ème Régiment de chars de combat
- 3ème Compagnie de combat
-  3ème SECTION
-Les chars
HARTMANNSWILLERKOPF
- YSER-NOTRE DAME DE LORETTE
- DIXMUDE
- GRAND COURONNE





Libération d'Illkirch - Graffenstaden le 23 novembre 1944

Après la prise de Badonviller et les combats des carrières de Bremenil, les Allemands décrochent.
Le 19 novembre au matin, Cirey-sur-Vezoule est conquis par les spahis du RMSM qui bousculent quelques éléments légers d’arrière-garde.
La 3e compagnie du 501e RCC commandée par le capitaine Branet rejoint ce gros bourg dans l’après-midi.
Le matériel est remis en état le lendemain.
Le colonel Debray prend le commandement du sous-groupement en remplacement du colonel de La Horie, tué aux carrières de Bremenil.
Durant la journée nous entendons le canon en direction du massif vosgien.
Les combats sont brefs mais violents.
C’est le sous-groupement  Massu qui ouvre la voie vers l’Alsace en progressant sur les petites routes de montagne.
L’artillerie divisionnaire intervient efficacement sur les positions fortement tenues.
L’ennemi commence à abandonner ses lignes de défense vosgiennes.
Les automitrailleuses et les chars de Massu trouvent devant eux d’importants éléments d’artillerie hippomobiles de gros calibre ( 105 et 155 ) qui sont doublés et bousculés par les chars dans les ravins très abrupts.
Les prisonniers ne sont pris en charge par personne !
Il faut avancer rapidement, peu importe les fuyards qui ont abandonné leurs armes.
Nous emboîtons le pas, le 21 à l’aube.
La progression des chars n’est pas facile ; les routes sont sinueuses et étroites.
Nous rencontrons de nombreux véhicules hippomobiles sur les bas-côtés sans leurs chevaux et de nombreux cadavres de part et d’autre de la route.
Nous traversons entre autre Lafrimbolle, Saint-Quirin, Abreschwiller, Walscheid, Dabo et Obersteigen, premier village alsacien, pour arriver, épuisés, à la tombée de la nuit à Birkenwald.




Le général Leclerc s’installe au château et nous dans quelques granges du village.
Le 22, regroupement dans la plaine aux environs de Marmoutier ;
Le 23 au matin, les ordres sont donnés : par cinq itinéraires différents, il faut s’emparer de Strasbourg, du pont de Kehl et le passer si possible !

source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 4146
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 22 novembre 1944   Mar 27 Nov 2018 - 6:57

GT R



Merci à laurent Fournier qui m'a transmis ces extraits de JMO

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Birkenwald Bas-Rhin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Birkenwald Bas-Rhin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 11ème BCA - 13 aout 1914 - Col du Calvaire (Haut Rhin)
» Coeur hivernal de Rouge de Rhin
» 62ème BCA - Pierre dressée à la Tête des Faux (Haut Rhin)
» les fils du rhin...
» Détail du Palais du Rhin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: