La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Montreux Meurthe-et-Moselle

Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Montreux Meurthe-et-Moselle   Lun 14 Sep 2015 - 5:40

Décès I/RMT
16.11.1944
CAPITANT de VILLEBONNE Jean-Pierre 2e Cl.

Jean Noël Marie Gabriel CAPITANT DE VILLEBONNE

Mort pour la France le 16-11-1944 (Montreux, 54 - Meurthe-et-Moselle, France)

Né(e) le/en 03-12-1923 à Coulmiers (45 - Loiret, France)

Carrière
Statut
militaire

Unité
1 e Rgt Marche de Spahis Marocains

Mention
Mort pour la France

Sources
Service historique de la Défense, Caen


Cote
AC 21 P 38012


Dernière édition par Planchon le Lun 16 Nov 2015 - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 1er RMSM   Lun 16 Nov 2015 - 12:42

1er RMSM

...

Vers 16 heures, le Lieutenant LE GOASGUEN, avec ses chars et le 2ème peloton de l'Escadron, avance sur MONTREUX.

Les éléments du pont couvrent la progression en neutralisant au canon et à la mitrailleuse les lisières nord et est du village et reportent leur tir aux sorties sud quand les éléments amis s'engagent dans la localité.

Nos éléments y capturent une cinquantaine de prisonniers, des canons antitank et des canons DCA / DCB de 20 mm intacts.

À la tombée de la nuit, le Capitaine Commandant reçoit l'ordre de renvoyer les éléments à sa disposition à MONTREUX et de se porter de sa personne à NONHIGNY pour prendre contact avec le Commandant de l'Infanterie américaine qui nous relève.

Sa mission terminée, il rejoint MONTREUX où les pelotons ont reçu du Capitaine MARTIN, chargé de la défense de la localité, des missions conjointement aux éléments blindés qui s'y trouvent.

L'ennemi a ouvert le feu sur MONTREUX avec son artillerie.

Un obus met le feu au Command-Car récupéré la veille par le groupe du Commandant qui avait suivi avec le gros.

L'équipage parvient, une fois de plus, à sauver les papiers mais le véhicule est inutilisable.

...

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 16 novembre 1944   Sam 18 Mar 2017 - 6:53

"Infiltrez-vous au Sud du dispositif américain » dit Leclerc à Morel Deville « Essayez de découvrir la faille de la défense ennemie. Semez-y l’insécurité, accaparez son attention sans vous laisser accrocher".
Morel Deville a compris. Le 15 novembre 1944 au matin, ses éléments légers, deux escadrons de Spahis, quelques chars du 501e et une batterie d’artillerie à 6 tubes commencent leur manœuvre.
Il atteint Halloville, puis, brusquement, se rabat vers le sud-est et enlève Nonhigny, à la barbe de quelques allemands, médusés, persuadés que l’attaque se serait produit par l’ouest.
Le lendemain, 16 novembre 1944, il repart, fonce sur Parux où les Allemands l’attendent, mais, au dernier moment, une volte face, l’amène à Montreux où son avant-garde pénètre, sans tirer un coup de feu.
Son intrusion est si soudaine que le lieutenant Kochanowski entre dans le PC ennemi au moment où le téléphone sonne.
Le curé de Domèvre, qui se propose comme guide et escadronne depuis la veille avec l’avant-garde, décroche le combiné, écoute, et masque le micro de la main :
"C’est le commandant du point d’appui de Parux » explique-t-il à Kochanowski :
 " il informe son collègue que Montreux va recevoir la visite des Spahis…".
Imperturbable, le curé répond, puis se prenant au jeu, se lance dans une improvisation sur les attaques menées par les chars dans des directions fantaisistes.
Ils ne vont plus rien comprendre, le mystère de notre chevauchée s’épaissit encore plus… T
rois jours encore, Morel Deville va "faire du volume"  à l’aile droite de la 79e Division.
Son carrousel l'amene, le 17 novembre 1944 devant Neuviller, et comme la veille, au moment où l’ennemi se prépare à résister, il disparaît et pénètre dans Parux.

source

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 15 16 17 novembre 1944   Lun 19 Nov 2018 - 9:20

GT R

15 novembre 1944


Extrait de JMO , transmis par Laurent Fournier




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 1er novembre 1944   Sam 26 Jan 2019 - 6:23

6-1er-rmsm-journal-de-marche


Vendredi 1 novembre 1944

Nuit: rien à signaler.

Aucun ordre de mouvement n'ayant été reçu dans la matinée, le Capitaine Commandant en profite pour réorganiser les pelotons en leur affectant tous les spahis dont il peut se passer au PC, afin de compenser, en partie, leurs pertes.

Le 2ème peloton enterre ses morts au cimetière de MONTREUX sous un violent bombardement.

Vers 14 heures, le Chef d'Escadrons MOREL-DEVILLE ayant donné l'ordre d'aller reconnaître les lisières de la haie de Luth, l'Aspirant ABALAN est chargé de l'opération qu'il exécute avec un groupe de combat.
Accroché par les éléments qui tiennent des lisières, deux de ses hommes sont blessés par balle: Brigadier HADJ BEN AHMED 2024, 1ère classe ABDALLAH 2272.

Il ramène un prisonnier après avoir été dégagé par une action de chars.

Durant cette opéraiton, le Chef BIDEGARAI, qui s'était rendu sur la hauteur qui domine à 200 mètres au sud-ouest MONTREUX pour observer la patrouille de son peloton, est blessé légèrement par un ennemi qu'il met en fuite avec sa mitraillette.

En raison de la présence reconnue d'éléments ennemis près du village, le Commandant MOREL-DEVILLE charge le Capitaine Commandant d'assurer, avec ses pelotons portés, la sûreté face à l'ouest et sud. En conséquence, le 3ème peloton reçoit la mission de surveiller depuis l'observatoire de MONTREUX, où il est installé, des mitrailleuses lourdes, les lisières du bois des Boilottes et la direction de NEUVILLER, le 2ème peloton tenant les débouchés vers BADONVILLER et BRÉMÉNIL, le 1er peloton restant en réserve.

Au cours de l'après-midi, le Chef d'Escadrons MOREL-DEVILLE, parti sur BRÉMÉNIL avec des chars et le groupe d'assaut VANSSAY du 2ème peloton, est accroché dans le bois du FAY vers 343 par des fantassins ennemis.

Il demande d'urgence des renforts d'infanterie. Le reste du peloton ABALAN le rejoint.
Après s'être dégagé, il envoie le Brigadier (?), accompagné de deux hommes, prendre la liaison vers les carrières de BADONVILLER avec les éléments amis qui poussent sur BRÉMÉNIL venant de BADONVILLER.

Malheureusement, accueillis par un feu violent d'infanterie à faible distance, les hommes doivent se replier sans avoir pu accomplir leur mission par suite de la nervosité de leurs camarades.

Pour éviter des suites plus fâcheuses encore, le Chef d'Escadrons MOREL-DEVILLE décide de se replier sur MONTREUX immédiatement et envoie au Capitaine Commandant qui quittait ce village avec un peloton de chars et le peloton GUELLEC pour venir en renfort, l'ordre de ne pas bouger.

Nos éléments reprennent à MONTREUX le dispositif de nuit.

Nuit: rien à signaler.





source dans le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
Planchon

Nombre de messages : 4214
Age : 71
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 16 novembre 1944   Sam 26 Jan 2019 - 7:14

Jean Michel CHUAT
Mort pour la France le 16-11-1944 (Montreux, 54 - Meurthe-et-Moselle, France)
Carrière
Statutmilitaire
Unité 1 er Rgt de marche de spahis marocains
Mention Mort pour la France
Sources Service historique de la Défense, Caen
Cote AC 21 P 45438
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Montreux Meurthe-et-Moselle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Montreux Meurthe-et-Moselle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petitmont Meurthe-et-Moselle
» Lunéville Meurthe-et-Moselle
» Jeune, philatéliste, cartophile et....
» Maginot: blockhaus pour 25mm AC
» Le fort de Landrecourt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: