La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Flamanville (Manche)

Aller en bas 
AuteurMessage
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Flamanville (Manche)   Dim 13 Sep 2015 - 7:56

de passage à Flamanville (commune où le réacteur nucléaire EPR est en construction), j'ai aperçu cette plaque :





voici les coordonnées Google Maps
https://www.google.fr/maps/@49.5298439,-1.8665523,3a,75y,270h,90t/data=!3m6!1e1!3m4!1sWVtmwD7PeUKmhR-s9K7JSA!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3967
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Monument Leclerc   Lun 14 Sep 2015 - 14:20

SUPERBE.

Bien entretenu, sans doute une association locale d'Anciens ?

Cela a bien sa place dans ce forum.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3967
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Monument Leclerc (Carte Postale)   Sam 6 Fév 2016 - 7:09

" />


" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 3967
Age : 70
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: monument , autre photo plus riche   Mar 31 Jan 2017 - 7:04

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Flamanville (Manche)   Ven 25 Mai 2018 - 19:21

ayant rencontré jeudi le maire de Flamanville qui est un ancien collègue, je l'ai questionné sur ce monument.

on a convenu d'approfondir plus tard, mais voici l'explication succincte de ce monument :

Citation :
Yvon Giudicelli, résistant tué à Cherbourg la veille de la libération de la ville, était chef d'un réseau local de résistance et son épouse institutrice à Flamanville.

selon le maire, plusieurs membres de ce réseau, originaires de Flamanville, se seraient engagés dans la 2e DB.

en attendant plus, voici la bio d'Yvon Giudicelli sur Wikimanche (et le lien)

Yvon Giudicelli, né à Douara (Algérie) [1] le 19 mars 1913, mort à Octeville le 25 juin 1944, est un résistant de la Manche.

Yvon Giudicelli – dont le père officier, tomba devant Verdun pendant l’autre guerre – a l’âme d’un soldat. Excellent cavalier, il entre à l’École de Saumur, d’où il sort brillamment. Pendant la courte campagne de 1940, il accomplit tout son devoir et est décoré de la Croix de Guerre[1].

Mis en congé d’armistice en 1941, il passe dans la Gendarmerie maritime [1]. Il est lieutenant de Gendarmerie maritime lorsqu'en avril 1943, il est muté à Cherbourg. Il reconstitue le réseau de résistance F2 ou Famille-Interrallié [2], qui répertorie tous les ouvrages militaires du Cotentin. À partir de mai 1944, il crée plusieurs groupes de combat dans la région des Pieux, dont le groupe Action à Flamanville [2].

Marcel Leclerc dans la Résistance dans la Manche qualifie d’évènement le plus important la prise de fonctions le 20 avril 1943, à Cherbourg, du lieutenant de Gendarmerie maritime Giudicelli. Il fournit les renseignements les plus précieux et les plus précis qui soient sur les ouvrages mis en place par les Allemands (stations de radar – chantiers de V1, etc…) [1].

Les relevés de cartes se font dans le bureau personnel de Giudicelli à Flamanville [1].

Il livre lui-même dans les véhicules de la Gendarmerie des armes, héberge un aviateur américain, etc… Chef d’arrondissement pour la région des Pieux, il est toujours à la tête des actions les plus périlleuses [1].

À l'arrivée des troupes américaines, il les rejoint et se met à leur disposition pour les guider dans leur progression vers Cherbourg. Il est nommé chef de l'arrondissement de Cherbourg [2].

En première ligne, à Grimesnil, le lieutenant Giudicelli espère entrer bientôt en vainqueur avec ses vaillants compagnons dans Cherbourg libéré. Hélas, le destin ne le permet pas. Comme son père, face au même ennemi, il tombe en héros, à l’âge de 31 ans [1].

Michel Boivin raconte dans Les Manchois dans la tourmente cette double méprise : « Là, après avoir dépassé le lieu-dit Grimesnil, attiré par le bruit d’une mitraillette, le lieutenant se porte de l’avant et saute une haie. Dans le pré, à 50 mètres, une mitrailleuse tire. Pensant avoir des Allemands en face de lui alors qu’il s’agit d’Américains, il se précipite et lance une grenade. Pris pour un Allemand, il est abattu. Atteint d’une balle au poumon gauche, il meurt une heure plus tard. » [1].

https://www.wikimanche.fr/Yvon_Giudicelli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-yann
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 1434
Age : 56
Localisation : Cotentin
Date d'inscription : 08/10/2013

MessageSujet: Re: Flamanville (Manche)   Ven 25 Mai 2018 - 19:22

ayant rencontré jeudi le maire de Flamanville qui est un ancien collègue, je l'ai questionné sur ce monument.

on a convenu d'approfondir plus tard, mais voici l'explication succincte de ce monument :
Yvon Giudicelli, résistant tué à Cherbourg la veille de la libération de la ville, était chef d'un réseau local de résistance et son épouse institutrice à Flamanville.

selon le maire, plusieurs membres de ce réseau, originaires de Flamanville, se seraient engagés dans la 2e DB.

en attendant plus, voici la bio d'Yvon Giudicelli sur Wikimanche (et le lien)


Citation :
Yvon Giudicelli, né à Douara (Algérie) [1] le 19 mars 1913, mort à Octeville le 25 juin 1944, est un résistant de la Manche.

Yvon Giudicelli – dont le père officier, tomba devant Verdun pendant l’autre guerre – a l’âme d’un soldat. Excellent cavalier, il entre à l’École de Saumur, d’où il sort brillamment. Pendant la courte campagne de 1940, il accomplit tout son devoir et est décoré de la Croix de Guerre[1].

Mis en congé d’armistice en 1941, il passe dans la Gendarmerie maritime [1]. Il est lieutenant de Gendarmerie maritime lorsqu'en avril 1943, il est muté à Cherbourg. Il reconstitue le réseau de résistance F2 ou Famille-Interrallié [2], qui répertorie tous les ouvrages militaires du Cotentin. À partir de mai 1944, il crée plusieurs groupes de combat dans la région des Pieux, dont le groupe Action à Flamanville [2].

Marcel Leclerc dans la Résistance dans la Manche qualifie d’évènement le plus important la prise de fonctions le 20 avril 1943, à Cherbourg, du lieutenant de Gendarmerie maritime Giudicelli. Il fournit les renseignements les plus précieux et les plus précis qui soient sur les ouvrages mis en place par les Allemands (stations de radar – chantiers de V1, etc…) [1].

Les relevés de cartes se font dans le bureau personnel de Giudicelli à Flamanville [1].

Il livre lui-même dans les véhicules de la Gendarmerie des armes, héberge un aviateur américain, etc… Chef d’arrondissement pour la région des Pieux, il est toujours à la tête des actions les plus périlleuses [1].

À l'arrivée des troupes américaines, il les rejoint et se met à leur disposition pour les guider dans leur progression vers Cherbourg. Il est nommé chef de l'arrondissement de Cherbourg [2].

En première ligne, à Grimesnil, le lieutenant Giudicelli espère entrer bientôt en vainqueur avec ses vaillants compagnons dans Cherbourg libéré. Hélas, le destin ne le permet pas. Comme son père, face au même ennemi, il tombe en héros, à l’âge de 31 ans [1].

Michel Boivin raconte dans Les Manchois dans la tourmente cette double méprise : « Là, après avoir dépassé le lieu-dit Grimesnil, attiré par le bruit d’une mitraillette, le lieutenant se porte de l’avant et saute une haie. Dans le pré, à 50 mètres, une mitrailleuse tire. Pensant avoir des Allemands en face de lui alors qu’il s’agit d’Américains, il se précipite et lance une grenade. Pris pour un Allemand, il est abattu. Atteint d’une balle au poumon gauche, il meurt une heure plus tard. » [1].

https://www.wikimanche.fr/Yvon_Giudicelli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flamanville (Manche)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Flamanville (Manche)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: