La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Francheville Orne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Francheville Orne    Sam 5 Sep 2015 - 12:50

dans le forum

...

restes de véhicules allemands détruits à Francheville, Orne, par la 2ème DB le 12 août 1944, principalement le long de la route entre La Lande de Goult et Francheville.

...

les photos de ces matériels détruits lors des combats ont bien été prises dans une même prairie à l'entrée du bourg en venant de La Lande de Goult,

sauf : le char pris en gros plan, qui se trouvait dans un petit chemin au sud de la prairie, et faisait face à La Bellière.


" />

Et les 2 camions de carburant, qui ont effectivement été détruits plus loin, dans la descente du Bourg en direction de Boucé

(ou bien même dans le bourg? Les initiés voient encore sur un mur de brique en haut de la cote, celles qui ont changé de couleur sous l'effet de l'incendie d'un camion).


Dernière édition par Planchon le Dim 10 Jan 2016 - 7:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Jacques Branet   Mer 30 Déc 2015 - 9:32

501ème RCC


Voir aussi Ecouché


...

source

Il constitue à Camberley (près de Londres) la 3ème Compagnie de Chars de Combat des F.F.L.

Cette Compagnie est rassemblée aux deux autres déjà créées au sein des F.F.L. pour former le 501ème Régiment de Chars de Combat de la 2ème D.B. (Maroc – été 1943).

Le capitaine Branet devient Commandant du 3ème Escadron du 501ème Régiment de Chars de Combat de la 2ème D.B.

Après un passage par l’Angleterre, il débarque en France (près de Saint-Martin-de-Varreville) le 2 août 1944. C’est le début de la Campagne de Normandie.

Le 12 août 1944 au soir, le détachement Branet libère Francheville au terme d’un « raid » exceptionnel qui lui permet de détruire de nombreux véhicules et de faire près de 300 prisonniers.

Jacques Branet n’a alors que 29 ans.

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: 12 13 août 1944   Jeu 7 Jan 2016 - 12:46

Branet et Warabiot (Buis)



...


La conquête d' Ecouché
Deux colonnes de la 2ème DB sont également parties le 12 août 1944 de Sées pour conquérir Ecouché:

la première conduite par Branet via le Cercueil,

la seconde du colonel Warabiot évite Mortrée où la 5ème DB est durement accrochée et file par un chemin creux via Montmerré.

Après une progression difficile où le char de tête disparaît dans une explosion, la colonne Warabiot conduite par Buis parvient au pied du château de Saint-Christophe et campe pour la nuit dans les champs de blé.

Le lendemain matin (donc le 13), Buis descend sur la RN 24bis et à la sortie de cette route du village observe les silhouettes de véhicules de la 116ème Panzerdivision qui se pressent derrière les haies.

L'aviation dénombrera quelques 400 véhicules.

Une fois la canonnade déclenchée et relayée par l'aviation, Buis n'a qu'un objectif: s'emparer du pont sur l'Orne.

Le pont était bien gardé par des Panther.

Mais une fois, le premier coup de canon évité, les Panthers s'égayent dans la nature et prennent... le maquis. Le passage sur l'Orne est conquis.

De son côté, la colonne de Branet qui avait pris la route du Cercueil sous la conduite d'un chef du maquis local rencontre des colonnes allemandes de formations sanitaires.

A Francheville, son auto mitrailleuse voit surgir un premier camion allemand suivi au demeurant d'un second qui le suit.

Il détruit les deux véhicules en constatant que le second camion a immobilisé pêle mêle 25 véhicules tractant de l'artillerie.

Le combat de sa colonne s'élargira à la destruction de quelques chars Panthers en réparation et ravitaillement.

A Boucé , sa colonne poursuivra et détruira d'autres canons et chars en retraite avant de parvenir à Ecouché, quelques heures après la colonne du colonel Warabiot.

A Ecouché, bourg proche d' Argentan, les unités de la 2ème DB se trouvaient à une trentaine de km de Falaise que les canadiens d'efforçaient de conquérir....

...


Source

" />
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Planchon
Langue pendue


Nombre de messages : 3009
Age : 69
Localisation : Marcq,78770
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: sous-groupement Putz   Sam 21 Mai 2016 - 7:36

...

Pendant ce temps, le G.T.V. parti de Sainte-Paterne à 7 heures se retrouve à Sées en fin de matinée après quelques petites escarmouches avec des éléments ennemis qui se replient vers la forêt d'Ecouves.

A Sées, où le général Leclerc rejoint le colonel Billotte, arrivent les éléments de tête de la 5° D.B. U.S.

Pour éviter les embouteillages sur le pont de l'Orne, le général commandant la 2e D.B. donne ses nouveaux ordres.

Objectif : Ecouché - Itinéraire :

pour le sous-groupement Warabiot Mortrée, Saint-Christophe.




Pour le sous-groupement Putz : La Ferrière, Le Cercueil, Francheville, Avoines.


Le sous-groupement Warabiot doit dès le départ abandonner la Nationale 158 dont les Américains se réservent l'usage.

Il faut donc emprunter des routes secondaires qu'heureusement un officier de réserve de la région connaît bien :
le capitaine Denormandie est volontaire pour conduire la colonne.

Par ces petits chemins le colonel Warabiot marche à peu près parallèlement à la Nationale 158 où se trouvent les éléments de tête de la 5° D.B.

Les Américains ne peuvent atteindre Mortrée ;

l'arrivée des chars français à Montmerrei oblige les Allemands à décrocher.

Un violent combat de blindés devant Vieux-Bourg stoppe la 2° D.B.


L'avance de la 5° D.B. sur la grand-route contraint les chars allemands à se dévoiler ; ils sont détruits.

Saint-Christophe est atteint et le sous-groupement continuant sa route vers Ecouché se trouve soudain face à une longue colonne de camions allemands.

Les chars se déploient et, en quelques instants, cinquante camions sont en flammes.

Les Allemands qui tentent de fuir sont mitraillés sans merci.

Ce carnage va continuer toute la soirée à Fièvre d'abord puis à Loucé.

Mais la nuit est arrivée.
Seules les lueurs des véhicules en flammes éclairent le paysage.

Le sous-groupement s'installe alors en centre de résistance à proximité de Loucé.

Au cours de la nuit deux auto-mitrailleuses ennemies seront encore détruites.

Le colonel Billotte qui, au cours de la journée, a suivi le sous-groupement Warabiot décide d'attendre le lendemain matin pour attaquer Ecouché.

Il reste inquiet car il n'a de liaison ni avec le sous-groupement Putz, ni avec la division.

Le commandant Putz a quitté Sées par la Nationale 808.

Il atteint La Ferrière puis le carrefour avec la D. 26.

Il devait continuer vers Le Cercueil et Franceville mais le général Leclerc va transformer sa mission.

Les comptes rendus radio annoncent que le G.T.L. et le détachement Roumiantzoff sont bloqués sur les lisières sud de la forêt d'Ecouves.

Le commandant Putz reçoit alors l'ordre d'attaquer en direction de la Croix de Medavi et de continuer dans la forêt jusqu'à ce que la liaison soit établie avec les spahis.

Seul un faible détachement sera chargé d'aller reconnaître la route Le Cercueil, Francheville.

Il est déjà 18 heures' 45 et la nuit approche.

Le commandement Putz décide avec une compagnie de chars et une compagnie d'infanterie de venir en aide au détachement Roumiantzoff.

Le peloton d'échelon restera sur place pour défendre le carrefour N. 808-D. 26.

Un détachement aux ordres du capitaine Branet, composé d'une section de chars moyens, d'une section de chars légers et d'un peloton de reconnaissance devra se porter à Ecouché par l'itinéraire initialement prévu.

Il est 19 heures.

Le commandant Putz, après avoir réparti ses half-tracks d'infanterie entre ses chars, se lance dans la forêt.

De tournant en tournant la colonne avance lentement dans la demi-obscurité.

A proximité de la Croix-de-Medavi, le combat s'engage.


...


Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://albumdetimbres.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Francheville Orne    Aujourd'hui à 14:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Francheville Orne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» au fil de l'orne .....
» portes ouvertes dans l'Orne
» crop a chaumont dans l'orne
» Chasse à la neige dans l'Orne! Le 24 janvier 2007
» Château de Sassy (Orne), 23 et 24 juin 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: GÉOGRAPHIE-
Sauter vers: