La 2ème Division Blindée de Leclerc

Le forum des passionnés de l'Histoire de cette prestigieuse unité.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1712
Age : 52
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)   Jeu 3 Juil 2014 - 19:34

BORNE DU SERMENT DE KOUFRA Km 384: CHAHAINS (Orne)

Suivez cet évènement sur Facebook:
https://www.facebook.com/events/326698137487883/

Position sur Google Maps.

La Communauté de Communes du bocage carrougien nous invite:







Une stèle avait déjà été inaugurée en 2008:
voir le blog Vive la Résistance

Fils de discussion connexes sur le forum:

- VOIE DE LA 2ème DB & BORNES DU SERMENT DE KOUFRA (INDEX)

- INDEX DES LIEUX DE L'ORNE LIÉS À LA 2ème DB

VOS CONTRIBUTIONS (témoignages & photos de la cérémonie) SONT ATTENDUES!



Dernière édition par Jean PFLIEGER le Ven 4 Juil 2014 - 16:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1712
Age : 52
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)   Jeu 14 Aoû 2014 - 23:33

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1712
Age : 52
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)   Lun 18 Aoû 2014 - 9:52

DISCOURS de Mme Françoise REIG-HAMELIN,
Présidente de la Communauté de Communes du Bocage Carrougien


Bonjour à tous

En ce 13 août 2014, je suis très heureuse et émue, en ma qualité de Maire de Chahains, de vous recevoir nombreux sur ce lieu stratégique du 13 Août 1944, comme nous le décrira dans quelques instants notre ami historien Joël PAPILLON. Vous retiendrez que les faits de guerre se sont alors déroulés sur plusieurs communes à l’orée de la forêt d’Ecouves.

C’est la raison pour laquelle la pose de cette borne est une réalisation portée par la Communauté de Communes du Bocage Carrougien que j’ai l’honneur de présider depuis peu.

Par conséquent, j’invite mes 10 collègues maires à me rejoindre et c’est au nom des 11 communes qui forment notre collectivité que j’accueille avec grande fierté:

• Le Général d’Armée Bruno CUCHE, co-président de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE et Vice-président de l’Association des Anciens Combattants de la 2ème DB;
• Messieurs les Vétérans de la Seconde Guerre Mondiale;
• Monsieur Jacques BOZO, Président de l’Amicale des anciens de la 2ème DB du département de l’Orne;
• Monsieur Christophe BAYARD, Président de la Fondation de la France Libre et de l’association Vive la Résistance;
• Monsieur Jacques ROULLEE, Président du Comité de Carrouges du Souvenir Français;
• Les unités militaires présentes;
• Madame Magali OZOUF, Directrice du service départemental de l’Orne de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre;
• Les Présidents des associations d’anciens combattants;
• Les portes drapeaux du canton de Carrouges et des alentours;
• Madame Catherine MASSU, épouse du Général Jacques MASSU;
• Madame Nathalie GOULET, Sénateur de l’Orne;
• Monsieur Yannic SOUBIEN, Vice-Président du Conseil Régional (représentant Monsieur Laurent BEAUVAIS, Président);
• Madame Maryse OLIVEIRA, Conseiller Général du canton de Carrouges, (représentant Monsieur Alain LAMBERT, Président);
• Mesdames et Messieurs les Maires;
• Les services de gendarmerie;
• Les services du Conseil Général de l’Orne;
• La chorale Aura Canto dirigée par Monsieur l’Abbé LEMAITRE de la paroisse;
• Et vous tous amis ici présents.

Je dois excuser:

• Monsieur le Préfet de l’Orne;
• Monsieur Jean-Claude LENOIR, Sénateur de l’Orne;
• Monsieur Joaquim PUEYO, Député maire d’Alençon;
• Monsieur Jacques GARCIN, Délégué départemental de l’Orne de l’association Mémoire et Espoirs de la Résistance.

La pose de cette borne se réalise grâce à la témérité du Comité de Carrouges du Souvenir Français. Ses fervents membres sont mobilisés depuis de nombreuses années pour ne pas oublier l’engagement des jeunes gens qui ont œuvré de toutes leurs forces et parfois, pour un certain nombre d’entre eux, jusqu’au sacrifice de leur vie, afin d’assurer la liberté et la paix de notre Pays, mais aussi des pays voisins.

En second lieu, je salue le travail remarquable et incessant de Monsieur Christophe BAYARD, passionné par l’histoire de la seconde guerre mondiale, qui au titre de l’association «Vive la résistance» est maître d’œuvre, chaque année, des cérémonies d’hommage aux soldats tombés au service de notre patrie. Qu’il soit félicité pour le devoir de mémoire qu’il anime.

Le jalonnement de la Voie Leclerc par la pose de bornes, pour rappeler le passage et la bataille des volontaires de la 2ème DB, a démarré dans le département de la Manche, à Saint-Martin de Varreville, et se poursuivra jusqu’en Alsace, à Strasbourg, en passant par 109 sites labélisés par la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque. Près de nous, les communes de Fleuré et Alençon ont également inauguré leur borne, Sées inaugurera la sienne en fin de soirée.

Je tiens à remercier nos différents partenaires qui nous ont aidé dans à la mise en œuvre de cette opération:
• Madame Nathalie GOULET, Sénateur de l’Orne, pour la subvention obtenue au titre des crédits répartis par la Commission des Finances du Sénat;
• Le Comité de Carrouges du Souvenir Français pour son aide financière;
• Le Conseil Général de l’Orne pour la mise à disposition du terrain;
• Les bénévoles qui sont allés chercher la borne près de Cherbourg et qui
ont réalisé son installation;
• Les membres du Comité de Pilotage et toutes les petites mains qui entourent cette manifestation.

L’histoire que nous commémorons avec ferveur aujourd’hui s’est écrite voilà maintenant 70 ans. N’oublions pas ce passé, retenons-en les leçons et restons vigilants pour l’histoire qui s’écrit et s’écrira, à partir des faits qui nous entourent, qui marqueront l’évolution de l’humanité.

Regardons activement de quelle manière nous pouvons être acteurs pour maintenir et propager les liens de paix à travers le monde.

Interrogeons-nous avec confiance sur l’Europe: cette institution est sans nul doute l’instance qui a permis de consolider la réconciliation entre les Nations. Elle a permis d’instaurer une paix durable entre les peuples de notre vieux continent. Qu’elle puisse perdurer.

Pour conclure, une citation à méditer:

«Les grands artisans de la Paix sont tous des gens intègres, honnêtes et humbles»
Nelson MANDELA, Prix Nobel de la Paix 1993



Dernière édition par Jean PFLIEGER le Lun 18 Aoû 2014 - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Jean PFLIEGER
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1712
Age : 52
Localisation : HAUTES-ALPES
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)   Lun 18 Aoû 2014 - 10:00

DISCOURS prononcé par Mr Joël PAPILLON,
Président de l'Association «Un Territoire & des Hommes»



Souvenons nous...

Nous sommes le 13 août 1944. Les troupes de la 2e DB ont, la veille, libéré Alençon. Continuant son mouvement d'encerclement, le général Leclerc lance l'offensive à l'Ouest de la forêt d'Ecouves: c'est la ruée de la colonne de l'officier Langlade vers notre secteur, qui au sortir d'Alençon se scinde en deux sous-groupements:

• D'un côté, le sous-groupement du commandant Massu du 2e RMT fait mouvement par Radon, Saint-Nicolas-des-Bois, débouche à l'Epart à l'orée de la forêt d'Écouves sur la route départementale D2 et progresse en direction de Rouperroux. A hauteur du lieu-dit Le Boulay, l'aviation alliée a détruit dans la matinée un char Mark IV allemand de la 9e Panzer. Les gars de Massu, épaulés par des éléments du 40e RANA, atteignent le bourg de Rouperroux vers 13h, où de nombreux prisonniers allemands vont être regroupés plus tard dans la cour de l'école publique et surveillés par M. Gesland, l'instituteur.

• De leur côté, le sous-groupement du lieutenant-colonnel Minjonnet et du commandant de Bort du 12e RCA, avec l'appui des 1ère et 2e batteries du 40e RANA placées sous les ordres de Mirambeau, ont pris l'itinéraire: Cuissai, la Roche-Mabile, la Guéfrie à Saint-Ellier-les-Bois. Le sous-groupement se divise ensuite en deux formations:
- l'une passe près de la Pitoisière, et atteint la commune de Chahains aux Arcis; quelques 800 m plus loin, le brancardier de la CHR Georges Carle du 2e RMT est tué par méprise à la Métairie. Il est 17h.
- l'autre formation, constituée du 4e escadron commandé par Durville du RBFM fort de ses tanks destroyers le Cyclone, le Mistral, le Sirocco et le Simoun, traverse la Bouvardière, longe le Missoir et débouche sur la commune de Rouperroux au niveau de la Fontenelle. Soudain, surgissant de la route de la Pitoisière, un Mark IV ennemi surpris, tire sur le Sirocco mais rate sa cible. Le tireur du Sirocco, M. Lecalonec, riposte sur le champ, détruit le char ainsi qu'un camion allemand de munitions.

La colonne Dio, partie d'Alençon le matin même en passant par l'axe Saint-Denis-sur-Sarthon-Ciral, a libéré Carrouges. Les premiers éléments ont atteint Carrouges quelques heures plus tôt, à 11h45, grâce à l'action de l'avant-garde du sous-lieutenant Pity, sous le commandement de Rouvillois.

C'est ici même, à partir de 15h, à ce carrefour de Chahains où régne un embouteillage monstre, que le commandant Massu, bloqué, va établir son PC. Il faut imaginer sur cette route de Sées un enchevêtrement de véhicules ennemis en feu, fraîchement touchés par l'aviation alliée! Massu y attendra près de 2h pour faire la jonction avec le colonnel Dio, venant de Carrouges.


Aujourd'hui, la pose de cette borne commémorative rappelle que 70 ans plus tôt, jour pour jour et quasiment heure pour heure se sont regroupés, en ce lieu, différents régiments de la 2e DB.

La progression sur la route de Sées reprend. Soudain, à hauteur du carrefour des Erables, situé à 2 km, a lieu une escarmouche. L'officier de liaison du PC du groupement tactique Langlade, le lieutenant Guy de Valence [représenté aujourd'hui par M. Alexis de Valence, son petit-neveu] vient de descendre de sa Jeep pour observer la situation. Brutalement sa vie bascule. Plus haut en lisière de la forêt d'Écouves, il repère un char ennemi en position et entend son chef crier en allemand "Feu". Le souffle de l'obus tranche le bras droit de M. de Valence et le couche par terre. Il se relève aussitôt et regagne sa Jeep. Il est rapatrié au carrefour de Chahains où il reçoit ses premiers soins avant son évacuation. Il rejoindra Leclerc en 1945 dont il sera le dernier aide de camp. C'est par ce même obus, que le chauffeur caporal Joseph Grandvaux du 2e RMT est tué sur le coup au volant de sa Jeep.

Vers 18h, le 3e escadron du 12e RCA, fraîchement arrivé à Rouperroux, s'enfonce avec sept de ses chars en forêt d'Écouves. Le char Valois est en tête. Le commmandant de Bort annonce: "les gars, la guerre n'est pas finie!". L'expression est prémonitoire. L'ennemi est à l'affût !

Soudain, au N/E de Rouperroux, le char le Valois est allumé par un canon anti-char allemand posté au carrefour de la Croix-Rouge, distant de quelques centaines de mètres. Le Valois est détruit. Le chargeur Fernand Garciès et le Maréchal des Logis Chef Louis de Torcy, chef de char, sont tués sur le coup. Le pilote Rocheteau et l'aide-pilote Quilichini ne sont que légèrement blessés et s'enfuient par le trou d'homme. Ils seront évacués par ambulance. Le brigadier Gabriel Bourdil, moins chanceux, est fait prisonnier mais s'évade. A l'arrière, le char Bourgogne esquive le tir ennemi; dans sa manoeuvre, il bascule dans le fossé et tombe hors-service.

Tandis que le 12e Cuirassiers bivouaque dans le bois voisin de la Tonnelière, le 2e RMT, le 12e RCA et le 40e RANA ont reçu en soirée l'ordre de bivouaquer à la Barre, sur cette commune. L'ennemi, imprévisible, n'est pas pour autant maîtrisé, et pour cause! À la faveur de la nuit, des fantassins allemands surgissent des Arcis pour s'enfoncer dans la forêt. En chemin, ils éliminent les sentinelles Armand Johier du 40e RANA et Marcel Juy du 12e RCA. Ce seront les dernières victimes de la colonne Langlade sur notre secteur.

Dans l'élan, la 2e DB va libérer le secteur de Boucé et Fleuré avant de s'attaquer à la libération de Paris le 25 août.

Le 31 mars 1946, en hommage à l'action héroïque de nos libérateurs, les "gars de Leclerc", le char Valois est posté en forêt d'Ecouves au Carrefour de Médavy, d'où depuis il veille sur les lieux.

Je vous remercie de votre attention.

Géraldine Ripaux
Irène Roullée
Joël Papillon


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Vive-la-2ème-DB/1431683340433382
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)   Aujourd'hui à 0:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Borne du serment de Koufra: GRUSSENHEIM
» Borne du serment de Koufra: PARIS
» Borne du serment de Koufra: CHAHAINS (61)
» Borne du serment de Koufra: COSSÉ EN CHAMPAGNE (53)
» Borne du serment de Koufra: VIEUX-PONT (61)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La 2ème Division Blindée de Leclerc :: - :: CÉRÉMONIES & MANIFESTATIONS-
Sauter vers: